Médecins : pour ou contre les réformes sur l'IVG et la contraception ?
Sommaire

Le débat reste largement ouvert

Plus de vingt cinq ans après l'adoption de la loi Veil, l'IVG est toujours loin de faire l'unanimité. Pourtant, selon les statistiques de l'Institut National d'Etudes Démographiques (INED), en moyenne, chaque femme aura une grossesse involontaire dans sa vie, et une fois sur deux la décision de l'interrompre sera prise.

La présence de ce débat dans l'ensemble du corps médical souligne particulièrement bien l'importance du choix de son médecin lorsque la décision d'avorter est prise. Même si les IVG sont aujourd'hui réalisées dans de bonnes conditions, il s'agit toujours d'une résolution extrêmement difficile à prendre puis d'une épreuve particulièrement douloureuse. A notre avis, il est préférable de s'adresser à un médecin favorable à ce type d'intervention en se renseignant au préalable !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Quotidien du Médecin, N°6791, mardi 31 octobre 2000.