La médecine esthétique est-elle efficace et sans danger ?
Publié le 07 Octobre 2013 à 10h00 par Dr Philippe Presles

Que ne ferions-nous pas pour être belles ou beaux ?

Se coiffer, se maquiller, se raser tous les matins, s’épiler, se muscler, se mettre au régime, porter des chaussures à hauts talons, et recourir à la médecine esthétique…

Cette tendance est vitale pour les humains qui accordent la plus haute importance à leur apparence : elle fait partie intégrante de notre identité. Dès lors que nous sommes devenus des êtres conscients, nous voulons tous être uniques, ce qui explique pourquoi nous sommes la seule espèce habillée sur terre et pourquoi l’industrie de la mode est si florissante (voir mon livre sur le sujet : « Tout ce qui n’intéressait pas Freud », Éditions Robert Laffont, 2011).

La médecine esthétique est une médecine efficace

La médecine esthétique est aujourd’hui le summum de ce que nous pouvons nous offrir pour notre beauté, mais est-elle vraiment efficace ?

Son efficacité est évidente et nous en voyons de plus en plus d’exemples autour de nous. Elle est souvent indispensable pour tous ceux qui se font refaire le nez après un accident ou les seins après un cancer, etc.

Mais elle est tout aussi utile pour ceux qui en éprouvent le besoin, car les blessures d’amour-propre sont très douloureuses.

Pourquoi ne pas refaire une partie de notre corps qui nous gêne tous les matins devant la glace ?

Parmi les techniques particulièrement efficaces on peut ainsi citer les rhinoplasties et les prothèses du sein déjà évoquées, mais aussi les liposucions pour éliminer des amas graisseux, la blépharoplastie pour corriger les paupières, les injections de toxine botulique et d’acide hyaluronique pour les rides du visage, et les gommages au laser de taches liées au vieillissement.

La logique est d’imaginer des interventions de plus en plus légères, avec un minimum de cicatrices ou sans cicatrice. Cela explique pourquoi par exemple les injections ont progressivement remplacé les liftings du visage, qui sont des opérations plus lourdes et réservées de nos jours à quelques indications bien précises.

Médecine esthétique : des pièges à connaître

Mais la médecine esthétique n’est pas une médecine sans piège, les erreurs les plus importantes provenant du choix du praticien, qui n’aura pas toujours la compétence voulue, ou du choix de nouvelles techniques non éprouvées.

Prenons l’exemple d’une technique apparemment banale comme l’épilation au laser.

Elle ne semble pas compliquée à mettre en œuvre et certaines esthéticiennes ne s’en privent pas. Pourtant le laser sur un mélanome malin peut donner des complications redoutables, sans parler des risques de brûlures. Le jeu n’en vaut pas la chandelle.

Prenons l’exemple des injections d’acide hyaluronique pour combler les rides du visage.

Il existe une centaine de produits aujourd’hui qui ne sont pas des médicaments, mais de simples dispositifs médicaux. Autrement dit, les produits les plus récents n’ont pas été testés à grande échelle et c’est vous le cobaye… Et les complications, souvent imprévisibles, peuvent survenir longtemps après et être graves, comme la granulomatose intense du visage : il s’agit d’une inflammation considérable pouvant entraîner une défiguration. Là encore, choisir un praticien expérimenté est indispensable.

Médecine esthétique : des praticiens à consulter

Pour votre sécurité et pour une bonne garantie des résultats, il est donc indispensable de faire appel à des professionnels dont la compétence est officiellement reconnue. Il s’agit des chirurgiens plastiques, reconstructeurs et esthétiques, des chirurgiens maxillofaciaux, des chirurgiens de la face et du cou, des dermatologues et des ophtalmologues.

Reste la question des médecins spécialistes pratiquant à l’étranger.

Le choix des destinations hors de France est presque toujours une question de prix. Mais ces solutions sont vraiment très risquées, car vous ne serez pas couverts en cas de problème. Surtout, s’agissant d’un problème de prix, cela vaut le coup de chercher autour de vous des praticiens proposant des prix qui vous semblent acceptables.

Le bon sens comme toujours !

Outre les traquenards liés aux choix du praticien, ou ceux liés à certaines techniques, certains pièges peuvent venir de nous.

Le plus important est d’en vouloir trop. Trop de volume des seins, plus aucune ride, plus de graisse, etc. À chaque fois qu’une solution vous est proposée, écoutez bien le praticien qui a l’habitude des demandes comme la vôtre.

Car le plus souvent la meilleure solution est celle qui semble la plus naturelle et qui ne se voit pas… Méfiez-vous des excès et notamment des vôtres !

Enfin le bon sens est de toujours se souvenir que la beauté est aussi la traduction d’une bonne santé et qu’elle est mise à mal par le tabac, la sédentarité, les excès d’alcool et les mauvais choix alimentaires… Arrêter de fumer vaudra toujours mieux que toutes les opérations et les injections.

Source : François Malye et Jérôme Vincent. Le livre noir de la médecine esthétique . Calman-Lévy, 2013.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :