Maladies cardiaques héréditaires : 2eme Journée nationale

Se déroulera samedi 21 janvier, à Paris à l’hôpital de La Pitié Salpêtrière, la 2e Journée nationale des maladies cardiaques héréditaires, visant à favoriser les échanges entre les patients, les familles, les aidants, les médecins et les auxiliaires médicaux.

Publicité

Les maladies cardiaques héréditaires sont d’origine génétique et se manifestent chez des sujets jeunes, touchant quelque 200.000 Français.

Ces maladies cardiaques héréditaires représentent les principales causes de mort subite chez le sujet jeune, en particulier le sportif de moins de 35 ans.

Elles sont de deux types :

les cardiomyopathies (anomalie du muscle cardiaque : cardiomyopathie hypertrophique, dilatée, restrictive, ventriculaire droite arythmogène) et les troubles du rythme (syndrome du QT long, syndrome de Brugada, entraînant des tachycardies graves).

Publicité
Publicité

La cardiomyopathiehypertrophique affecte environ une personne sur 500, tandis que les autres maladies cardiaques héréditaires touchent chacune entre 2.000 et 5.000 sujets.

La Ligue contre la cardiomyopathie est co-organisatrice de cette manifestation aux côtés de l’association « Bien vivre avec le QT long » et du Centre national de référence pour les maladies cardiaques héréditaires. Cette 2e Journée nationale vise à favoriser les échanges et à informer car une fois diagnostiquées, ces maladies peuvent être traitées efficacement.

À savoir également que ces maladies cardiaques étant génétiques, le risque de transmission aux apparentés (enfants, fratrie) est important, en moyenne de 50%. Plus tôt la maladie est dépistée, et plus tôt le traitement peut être mise en place afin d’en prévenir les complications.

La Journée nationale du 21 janvier à l’Institut de cardiologie de la Pitié-Salpêtrière à Paris (inscription obligatoire : www.cardiogen.aphp.fr) sera aussi l’occasion de rappeler le contenu du Plan national « maladies rares » du Ministère de la santé : accès équitable au diagnostic, au traitement, labellisation de centres de référence, de centres de compétence, etc.

Pour en savoir plus

Ligue contre la cardiomyopathie : www.ligue-cardiomyopathie.com

www.cardiogen.aphp.fr

Publié par Rédaction E-sante.fr le Jeudi 19 Janvier 2012 : 11h10
Mis à jour le Mardi 24 Janvier 2012 : 10h03
Source : Centre national de Référence des maladies rares, Ligue contre la Cardiomyopathie, Association Bien vivre avec le QT Long, janvier 2012, www.cardiogen.aphp.fr.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés