Maladie mentale : les Français mal informés

Publié le 16 Mars 2016 par Brigitte Bègue, journaliste santé
Parano, schizo... Ces termes autour de la maladie mentale sont passés dans le langage courant mais qui sait ce que ces métaphores recouvrent exactement ? Peu de monde, à en croire un sondage Ipsos réalisé pour la Fondation Falret, qui accompagne les personnes atteintes de troubles psychiques, et Vivre FM, la radio du handicap.
PUB

Maladie mentale : les clichés ont la vie dure !

Concrètement, seules 29% des personnes interrogées se déclarent bien informées sur la maladie mentale mais 12% d’entre-elles seraient incapables d’en repérer les signes dans leur entourage. Au total, 71% des sondés ne connaissent pas, ou très mal, les troubles de la santé mentale.

Premier écueil : 50% des Français n’arrivent pas à citer spontanément une maladie mentale et ils sont nombreux à confondre les maladies neurodégénératives comme Alzheimer avec une pathologie psychiatrique.

PUB

Deuxième enseignement : les malades mentaux font toujours peur dans l’esprit du public. Ils sont perçus comme dangereux pour les autres par 61% des personnes et 87% estiment qu’ils le sont pour eux-mêmes. Preuve que les idées reçues ont la vie dure, seuls 27% considèrent qu’ils sont des personnes comme les autres…

PUB

Comprendre la santé mentale : tout reste à faire

Troisième point : le sondage révèle la vision la plus noire de la maladie mentale et l’absence d’espoir. Quand on les interroge sur les représentations, les sondés associent directement les troubles psychiques à la désocialisation et à l’exclusion : 84% estiment qu’ils excluent complètement de la société ou presque au risque de précariser les patients et 25% pensent qu’ils ne permettent pas de vivre avec les autres au quotidien par manque d’autonomie.

Plus étonnant compte tenu de la réalité des progrès médicaux : 34% des personnes pensent que les patients ne peuvent pas guérir. Un travail d’information et de sensibilisation à la santé mentale reste à faire.

Source : Premier baromètre Ipsos pour la Fondation Falret et Vivre FM sur la santé mentale, réalisé du 24 février au 1er mars 2016 sur 1000 personnes.
www.fondation-falret.org
http://www.vivrefm.com/live_radio
PUB

A lire aussi

Les Français s'estiment mal informés sur la maladie d'Alzheimer

Dépression : le travail figure parmi les principales causes

L'image " archaïque " de la maladie mentale

Maladies rares : les Français veulent un meilleur accompagnement

Faire face à la maladie d'Alzheimer

Un proche atteint d'un cancer : comment le soutenir ?

Plus d'articles