Levothyrox : une célèbre actrice porte plainte “pour savoir”

Publié par Anne Valois, journaliste santé le Vendredi 20 Avril 2018 : 12h02

Une actrice française va porter plainte contre X afin d'obtenir des réponses sur le Levothyrox® nouvelle formule. Victime d'effets secondaires, elle dénonce un manque d'écoute.

© AFP
PUB

Elle est connue pour ses rôles dans les Fantômas et Camping. Aujourd'hui, Mylène Demongeot met sa voix au service des malades de la thyroïde. Âgée de 82 ans, elle souffre de troubles de la thyroïde. Et comme beaucoup de Françaises et de Français, elle a mal supporté le changement de formule du Levothyrox®.

L'actrice va donc déposer plainte contre X, pour mise en danger de la vie d'autrui. "Pas pour avoir de l'argent. Pour savoir", précise-t-elle au Parisien qui révèle cela. Voilà 15 ans que Mylène Demongeot souffre d'une thyroïdite de Hashimoto. Cette maladie auto-immune provoque des atteintes au niveau de cette glande, et une hypothyroïdie.

En une décennie de traitement sous Levothyrox®, l'octogénaire a vécu "sans aucun problème". Jusqu'à l'arrivée de la nouvelle formule, fin mars 2017. Subitement, son taux de TSH s'emballe et se déséquilibre. Cette hormone est essentielle car elle stimule la thyroïde, impliquée dans de nombreux systèmes hormonaux.

Forcée de se fournir en Espagne

PUB
PUB

Sans surprise, des effets secondaires apparaissent. "J'ai commencé à avoir des maux de tête, des vertiges, des palpitations, explique Mylène Demongeot au Parisien. Mes ongles s'effritaient comme un mille-feuille, je marchais dans la rue comme une femme saoule."

Une plainte, selon elle, mal reçue par son médecin. Mais l'actrice fait partie des chanceuses : elle parvient à faire venir l'ancienne formule, rebaptisée Euthyrox®, depuis l'Espagne. Comme nombre de malades de la thyroïde, dans l'incapacité de se fournir en France.

D'après l'association Vivre sans thyroïde, 45 % des adhérent.e.s doivent passer par l'Espagne ou Andorre, 11 % par la Belgique et 14 % par l'Italie, révèle Le Parisien.

C'est un combat de longue haleine qui s'engage. Car le laboratoire Merck a déjà précisé, à plusieurs reprises, qu'il n'y aurait pas de retour vers l'ancienne formule. Et les pays voisins passeront, eux aussi, à la nouvelle formulation.

Depuis le début de la crise, l'offre s'est toutefois élargie. 6 médicaments à base de lévothyroxine sont disponibles sur le marché français : Levothyrox®, Euthyrox® (Merck), L-Thyroxin® Henning (Sanofi), L-Thyroxine® (Serb), Thyrofix® (Uni-Pharma) et prochainement Tcaps® (Genevrier) sous forme de capsules molles.

PUB
PUB
A lire aussi
Plus d'articles