L’évolution du marché du CBD en France

Ces dernières années, les Français ont développé un intérêt certain pour les produits légaux issus du chanvre. De nombreuses boutiques ouvrent un peu partout sur l'Hexagone et sur Internet. Voyons comment évolue le marché légal du CBD en France.

En quoi consiste le CBD ?

Aussi connu sous le nom de "cannabidiol", le CBD est l’un des cannabinoïdes dérivés du chanvre (Cannabis Sativa L). Il a été découvert en laboratoire en 1963, dans l'État d’Illinois, aux États-Unis. Contrairement au THC, il n’est aucunement psychotrope et ne crée pas de dépendance. On peut le consommer par voie sublinguale, cutanée, orale ou respiratoire.

L’OMS (Organisation mondiale de la Santé) le considère comme étant un produit sûr et bien toléré. Le marché du cannabidiol connaît un essor grandissant un peu partout dans le monde. L'achat de CBD en France devient de plus en plus facilement accessible.

Comment s'est déroulée son évolution en France ?

Modérément populaire depuis 2013, le CBD a commencé, en 2017, à susciter un intérêt réel dans ce pays. L’année suivante, les autorités publiques ont fait état des propriétés thérapeutiques du cannabidiol, ce qui lui a apporté une plus grande exposition sur la scène médiatique.

En 2019, les statistiques indiquaient une consommation de plus de 6% en France - un résultat qui a notablement augmenté depuis. Aujourd’hui, on trouve plus de 800 variétés de CBD sur le marché du chanvre. À travers le monde, ce secteur rapporte plus de 130 milliards d’euros.

Quels sont les effets du CBD sur la santé ?

Il est apprécié pour ses vertus thérapeutiques, en particulier pour ses effets calmants pour contrer l’anxiété, le stress et les douleurs chroniques. L’action de cette molécule contribue à soutenir les défenses du système nerveux. Pour cette raison, on retrouve du cannabidiol dans plusieurs médicaments en France ; entre autres, dans ceux qui sont prescrits par les médecins à des patients souffrant de la sclérose en plaques ou d’épilepsie.

En 2019, des études scientifiques de l’ANSM (Agence de contrôle de médicaments) se sont concentrées sur le potentiel thérapeutique plus étendu du CBD : effets antalgiques, anti-inflammatoires, antiémétiques, et possiblement anti-métastatiques ou encore antipsychotiques.

Qui a le droit de vendre du CBD en France ?

Les produits à base de CBD peuvent être commandés en ligne ou achetés dans les points de vente partout en France. Sous prescription d’un médecin, on peut se procurer du cannabidiol médical dans les pharmacies françaises. En revanche, pour vendre du CBD en France, des normes spécifiques et des autorisations officielles sont nécessaires et doivent être respectées :

  • Le CBD ne doit pas contenir un pourcentage excédant 0,2% de THC.
  • Il ne peut provenir de variétés de cannabis faisant partie des stupéfiants.
  • Il doit être inscrit sur la liste des variétés agréées par les autorités sanitaires
  • Seules les fibres et les graines de cannabis peuvent être utilisées. La consommation de CBD sous forme de fleurs n’est pas encore légale.

Actuellement, le CBD détient le statut de complément alimentaire en France. La loi interdit aux distributeurs (en boutique ou en ligne) de recommander des doses à leurs clients. Ils ne sont pas autorisés à faire de la publicité qui mentionne les avantages bénéfiques du CBD.

L'avenir du CBD en France

Plus qu’une simple tendance, le marché du CBD en France a fidélisé ses consommateurs et continue de progresser - ce qui laisse présager un avenir optimiste pour ce produit. Des études sérieuses (entre autres par l’ANMS) se poursuivent sur les effets thérapeutiques du cannabidiol pour soulager les symptômes de différentes maladies neuropathiques.

Si les résultats obtenus démontrent avec certitude les bienfaits de cette molécule sur la santé, la législation la concernant pourrait bien s’assouplir dans les années à venir.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :