J’ai des crampes, je mange quoi ?

Publié le 26 Novembre 2013 | Mis à jour le 26 Novembre 2013
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
© Istock

Être réveillé(e) par un mollet qui tout d’un coup est devenu un bout de béton horriblement douloureux, c’est pour le moins fort désagréable. Quand ça se reproduit souvent, il faut peut-être se poser des questions sur son alimentation.

PUB

On s’apitoie toujours lorsqu’on voit, à la télé, un sportif tout d’un coup fracassé par une crampe lors d’un match de tennis ou d’un marathon. On en est soi-même victime quand on pratique intensément un sport. Et ça peut survenir aussi après ou même dans la nuit.

Mais quand on n’a pas fait d’exercices intenses, ou qu’on est totalement allergique à tout ce qui s’en approche, et qu’une crampe vous réveille fréquemment, il faut alors songer à une alimentation anti-crampes.

PUB
PUB

La bonne stratégie, c’est tout d’abord de boire beaucoup en fin de journée, au dîner et après le dîner afin que tous les muscles soient bien hydratés. Et tant pis si on doit se lever dans la nuit pour faire pipi. Et si c’est le cas, on boit un grand verre d’eau en sortant des petits coins.

Ensuite, il ne faut pas manquer de magnésium et de potassium : manger une ou deux barres de chocolat après le dîner, c’est tout à fait recommandé.

De même que des fruits séchés, genre abricot, pruneau, banane séchée, qui en sont particulièrement riches.

Tout ça ne fera pas grossir si on ne s’est pas gavé au dîner, donc pas de craintes irrationnelles. D’autant plus que ces produits sont riches en glucides et ne peuvent que favoriser un bon sommeil.

Paule

Mots-clés : Crampe, Alimentation
Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés