J'ai un complexe : comment y survivre ?

Que celui qui n'a pas un ou plusieurs complexes lève le doigt ! Ce qui fait la différence entre les humains, ce n'est pas tellement leurs complexes, mais leur manière de vivre avec. Et si certains savent très bien y survivre, on a parfois l'impression que certains s'appuient sur leurs complexes pour se faire couler dans la déprime…
PUB

Quand un complexe nous gâche la vie

On peut se gâcher la vie en généralisant. Mon complexe me gêne, c'est vrai, mais je peux en plus penser, qu'à cause de lui, ma vie entière va être gâchée. Je vais rester célibataire, ne jamais plaire à personne, n'avoir aucun ami, être au chômage toute ma vie à cause de ce complexe.Je peux aussi imaginer que sans ce complexe, je réussirais tout. Si j'étais plus mince, plus beau, plus riche, plus intelligent, si mon nez était plus petit, je serais en couple avec quelqu'un de génial, j'aurais un travail formidable, je gagnerais plein d'argent, j'aurais des tas d'amis

PUB
PUB

Complexe et déprime

Il est aussi possible de vous déprimer en pensant à tout le mal que vous donne votre complexe, tout le temps ou tout l'argent qu'il vous fait perdre. J'ai des cheveux blancs à 20 ans, je passe un temps fou chez le coiffeur à me les teindre, je gaspille du temps qui pourrait être des moments de bonheur. Et en plus, ça me coûte cher. Idem si je suis trop poilue, trop grosse (temps chez la diététicienne)Vous pouvez aussi imaginer que votre entourage, à cause de votre complexe ne voit pas votre vraie beauté intérieure ou extérieure. Ils sont tous centrés sur mon défaut et personne ne voit la personne magnifique que je suis, c'est vexant, désespérant, injuste

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 26 Mars 2007 : 02h00