Infarctus : quels sont les premiers signes et comment réagir ?

Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le Jeudi 26 Avril 2012 : 20h33
Mis à jour par Carolina Gelitti, journaliste le Vendredi 06 Novembre 2015 : 09h34

Vous êtes àrisque d'infarctus, mais vous ne connaissez pas ses symptômes ?

Lisez attentivement ce qui suit.

En cas d'infarctus chaque minute compte !

© Istock
PUB

Etes-vous à risque d’infarctus ?

 

Nous sommes loin d'être tous égaux face à l'infarctus !

 

Il est en effet rare de voir une jeune femme de 25 ans en bonne santé et non fumeuse s'effondrer suite à un arrêt cardiaque.

Première chose à savoir pour apprendre à bien réagir : êtes-vous à risque d'infarctus ?

Si vous présentez l'un des facteurs de risque suivant, la réponse est oui !

  • Vous avez plus de 50 ans

     

     

  • Vous fumez

     

     

  • Vous souffrez de diabète

     

     

  • Vous souffrez d'hypertension

     

     

  • Vous souffrez d'hypercholestérolémie (excès de cholestérol)

     

     

  • Vous souffrez d'obésité

     

     

  • Vous souffrez de stress chronique

     

     

  • Vous avez des antécédents familiaux
  • Vous ne bougez pas beaucoup et ne faites jamais de sport
PUB
PUB

Quels sont les premiers signes d'un infarctus ?

 

Le principal symptôme qui doit attirer votre attention est l'apparition d'une douleurdiffuse au niveau de la poitrine.

 

Dans la plupart des cas, cette douleur apparaît soudainement au centre du thorax, et s’intensifie rapidement : alors que tout allait bien, une impression de forte compression de la cage thoracique s'installe.

Cette douleur constante peut irradier dans les bras (le plus souvent dans le gauche), la mâchoire inférieure et la gorge.

Notez que parallèlement à cette douleur, vous pouvez présenter d'autres symptômes :

  • forte transpiration, sueurs froides

     

     

  • nausée, vomissements

     

     

  • sentiment d'angoisse

     

     

  • difficultés respiratoires

     

     

  • palpitations
Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le Jeudi 26 Avril 2012 : 20h33
Mis à jour par Carolina Gelitti, journaliste le Vendredi 06 Novembre 2015 : 09h34
Source : Pr Jean-Luc Vandenbossche, cardiologue au CHU St Pierre.
PUB
PUB
A lire aussi
Pouls lentPublié le 31/05/2001 - 00h00

Le pouls est la manifestation palpable des contractions du cœur. On évalue les pulsations cardiaques en posant le doigt sur l'artère du poignet ou sur celle du cou (carotide). Si l'on perçoit difficilement le pouls, on peut le prendre au niveau de l'aine, là où passe l'artère fémorale.

Arrêt cardiaque : vous avez le pouvoir de sauver des viesPublié le 11/01/2010 - 00h00

Philippe Séguin, premier président de la Cour des comptes depuis 2004, est mort jeudi 7 janvier d'une crise cardiaque à l´âge de 66 ans. Il est décédé dans la nuit à son domicile. C'est l'occasion de rappeler les signes d'alerte d'un infarctus, qui, s'ils sont reconnus, permettent de...

Infarctus du myocarde, une course contre la montrePublié le 25/09/2002 - 00h00

L'infarctus du myocarde est une affection grave et fréquente avec plus de 200.000 nouveaux cas chaque année en France.Il représente également la première cause de mortalité chez l'adulte de plus de 40 ans. Cependant, il a bénéficié de progrès thérapeutiques considérables, allant de la...

Plus d'articles