L’impuissance : physique ou psychologique ?

Publié par Candice Leblanc, journaliste santé le Lundi 05 Novembre 2012 : 00h00
Mis à jour le Lundi 05 Novembre 2012 : 10h34

Au-delà de 40 ans, un homme sur deux souffre de troubles de l’érection.

À partir de quand parle-t-on d’impuissance ? S’agit-il d’un problème physique ou psychologique ?

Quelles en sont les causes ? Les traitements sont-ils efficaces ? Réponses.

© Istock
PUB

Trouble de l’érection ou simple panne ?

Que ce soit à cause de la fatigue, du stress ou encore de l’alcool, tout homme connaît un jour une « panne sexuelle ». Ce n’est pas grave et, comme on dit dans ces cas-là, ça arrive à tout le monde !

Là où ça devient inquiétant, c’est lorsque ces pannes se multiplient.

 

Et quand l’incapacité à obtenir ou maintenir un degré d’érection nécessaire à une activité sexuelle satisfaisante persiste plus de six mois, on peut alors parler d’impuissance ou de troubles de l’érection.

 

PUB
PUB

Qu’est-ce qui provoque l’impuissance ?

Cause ou conséquence, l’aspect psychologique est souvent inhérent aux problèmes d’impuissance.

Outre la gêne et la souffrance qu'ils provoquent dans le couple, chez les hommes jeunes, l’angoisse de la performance explique à elle seule la grande majorité des cas.

 

Mais à partir de 50 ans, 85% des troubles de l’érection ont également une cause physique.

 

L’érection est un phénomène complexe, qui fait intervenir à la fois :

  • le cerveau,
  • les vaisseaux sanguins,
  • les nerfs,
  • les muscles du pénis
  • et certaines hormones.

 

Un dysfonctionnement peut se produire à ces différents niveaux et gêner, voire empêcher l’érection.

 

Ainsi, certaines maladies, certaines chirurgies et certains traitements médicaux ou médicamenteux peuvent être à l’origine des troubles de l’érection.

Publié par Candice Leblanc, journaliste santé le Lundi 05 Novembre 2012 : 00h00
Mis à jour le Lundi 05 Novembre 2012 : 10h34
PUB
PUB
A lire aussi
Dysfonctionnement érectile (ou impuissance sexuelle)Publié le 06/09/2001 - 00h00

Le terme " impuissance " n'est plus guère utilisé par les médecins. Ceux-ci parlent plutôt de troubles d'érection ou de dysfonctionnement érectile, expressions qui font référence à l'incapacité d'obtenir et de maintenir une érection suffisamment rigide pour avoir une activité sexuelle...

Impuissance masculine : plus de peur que de malPublié le 12/03/2001 - 00h00

Pathologie aux multiples implications psychologiques et relationnelles, l'impuissance masculine est une vraie maladie dont les mécanismes sont de mieux en mieux connus, et pour laquelle des traitements sont actuellement disponibles.

Plus d'articles