Implant contraceptif : quel impact sur les règles ?

© Istock
L’implant contraceptif est un moyen de contraception hormonale qui assure un taux d’efficacité proche des 99 %. Comment fonctionne-t-il et quels sont ses effets sur les règles ? Enfin, quels sont le prix et les modalités de prise en charge de cet implant ?
Publicité

L’implant contraceptif : qu’est-ce que c’est ?

L’implant contraceptif est un moyen de contraception hormonal au même titre que la pilule, certains stérilets ou encore l’anneau vaginal, par exemple. Il s’agit d’un petit bâtonnet cylindrique en plastique de la taille d’une allumette, qui est inséré sous la peau de la patiente. Il permet une libération prolongée dans le sang d’un progestatif qui supprime l’ovulation. La pose est effectuée sous anesthésie locale par un gynécologue. L'implant a une durée d’utilisation de 3 ans maximum.

Publicité
Publicité

L’implant contraceptif : un impact sur les règles ?

L’implant contraceptif n’est pas dénué d’effets secondaires, puisque les menstruations sont contrariées sous l’effet de la progestérone. Il a déjà été observé chez une grande proportion de patientes une irrégularité dans la survenue des règles, dans la quantité du flux, ou encore une absence totale de règles. Cette absence de menstruations n’est pas dangereuse pour la santé, mais il est recommandé de consulter son médecin pour peut-être envisager un contraceptif plus approprié.

Prise en charge et prix de l’implant contraceptif

Le diaphragme coûte généralement une centaine d’euros. Plusieurs moyens de contraception sont remboursables par l’Assurance maladie et d’autres ne le sont pas. Certaines pilules contraceptives, les implants contraceptifs, les stérilets ainsi que les diaphragmes sont remboursables. Ils sont délivrés en pharmacie sur prescription médicale et remboursés à 65 %.

 
Publié par La Rédaction E-Santé le Mardi 01 Mai 2018 : 18h00