L'hystérie

Le terme hystérique est entré dans le langage courant, mais peu connaissent son origine et sa signification. L'hystérie peut être un type de personnalité ou un véritable trouble névrotique. Elle a fasciné les médecins depuis l'Antiquité. Aujourd'hui, les psychiatres préfèrent utiliser le terme « hystrionique ».

Qu'est-ce qu'une personnalité hystérique ?

Elle se caractérise par le théâtralisme, ce besoin permanent de tout exagérer et de se mettre en scène comme la mythomanie, la suggestibilité et l'inconsistance. Cependant, les personnes qui ont ce type de personnalité ne sont pas forcément des malades « hystériques ».

Qu'est ce que c'est alors l'hystérie (pathologie) ?

Une personne qui présente des symptômes physiques (paralysies, douleurs, crises « tétaniques »), souvent spectaculaires, pour lesquelles on ne trouve pas de causes organiques. On parle de « conversion somatique ». Troubles de la mémoire, de la sexualité et tendance dépressive sont aussi des symptômes récurrents.

A quel moment apparaissent ces troubles ?

Tout particulièrement à certains moments charnières de la vie comme la puberté, l'adolescence, la ménopause ou à l'occasion d'événements traumatisants comme les ruptures sentimentales, les deuils, etc.

Quelques conseils pour gérer les personnalités hystériques

D'après les psychiatres F. Lelord et C.André,

  • ne pas céder aux tentatives de séduction (factices) des hystériques sans pour autant s'en moquer ;
  • fixer des limites ;
  • l'encourager à avoir un comportement « normal ».

Pour en savoir plus

Christophe André et François Lelord, Comment gérer les personnalités difficiles. Odile Jacob, 2000.J.-D.Nasio, L'hystérie ou l'enfant magnifique de la psychanalyse. Petite Bibliothèque Payot, 1995.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :