Hypertension : et en plus vous ronflez ?
Sommaire

Les apnées du sommeil touchent une majorité d'hypertendus

Si le syndrome d'apnées du sommeil augmente le risque d'hypertension, on s'aperçoit inversement que 70 à 80% des personnes hypertendues malgré leur traitement (hypertension résistante), souffrent également d'apnées du sommeil.

Or si l'on traite les apnées du sommeil (par pression positive continue), on réussit enfin à diminuer les chiffres tensionnels (en moyenne de 2 mmHg). Cette amélioration tensionnelle permet parfois d'alléger le traitement antihypertenseur.

Ainsi, lorsque l'on rencontre des difficultés à traiter une hypertension, il est justifié de rechercher des troubles respiratoires du sommeil car le traitement de ces derniers est bénéfique à la tension artérielle, avec à la clé une réduction du risque cardiovasculaire. #E#

Alors si votre hypertension résiste au traitement et si vous ronflez, parlez-en à votre médecin.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Le Quotidien du médecin, 16 janvier 2009.