Haro sur les pellicules !
Sommaire

Aïe, aïe, aïe… ça gratte !

Il existe deux types de pellicules : les sèches et les grasses.

Les premières, les pellicules sèches, les plus fréquentes, sont en général assez petites et n’adhèrent pas au cuir chevelu. Elles apparaissent davantage sur des cuirs chevelus secs et déshydratés. Elles provoquent peu de démangeaisons et sont donc surtout gênantes d’un point de vue esthétique.

En revanche, les pellicules grasses qui apparaissent sur un cuir chevelu gras sont assez grosses, épaisses, de couleur jaunâtre et ont tendance à s’agglutiner en amas au niveau du cuir chevelu. Souvent associées à une hyperséborrhée, elles sont sources d’irritation et de vives démangeaisons. Ainsi pour être sûr d’enrayer efficacement le problème et assainir le cuir chevelu, il est donc très important de traiter, avec des soins adaptés, chaque type de pellicules. D’ailleurs, excepté la présence d’une pathologie spécifique (tels que l’eczéma ou le psoriasis…), sachez que les gratouillis et autres démangeaisons sont les signes avant coureurs de l’apparition de pellicules. Traitez au plus tôt ces premiers «symptômes» de gratouillis car plus vous attendez, plus vous prenez le risque que s’installe un état pelliculaire sérieux.

En matière de pellicules, rien ne sert d’attendre !

«Non seulement, explique Anne Hervé-Chelsa, il est important de traiter les états pelliculaires afin de répondre à un désordre esthétique, mais il est aussi important d’y répondre rapidement afin “d’assainir” et de rééquilibrer le cuir chevelu.

Les pellicules ne peuvent être la cause de chute de cheveux. Cependant, si l’on ne traite pas, elles asphyxient le cuir chevelu, entrainent de violents gratouillis. En la rendant bien plus vulnérable, les pellicules affectent aussi la barrière cutanée ainsi que la tige pilaire. Avec pour conséquence à long terme, d’entraîner la casse des cheveux.»

D’autant qu’il existe aujourd’hui sur le marché, un grand nombre de produits (shampoing, lotion, lait et même gommage) qui permettent de lutter efficacement contre les états pelliculaires des plus simples aux plus sévères. Grâce à leurs principes actifs (comme le zinc pyrithione ou le sulfure de sélénium…), la plupart de ces produits ont une action antifongique (lutte contre le Malassezia), antiproliférative (agit contre la multiplication excessive des cellules) et anti-inflammatoire (contre les rougeurs et les démangeaisons).

Système Immunitaire : Renforcez votre SYSTEME IMMUNITAIRES !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Côté santé.