Grossesse et troubles psychologiques (hors post-partum)
Période de fragilité, la grossesse est également une période de crise identitaire identique à celle de la puberté. Si les problèmes psychologiques ou psychiatriques sont plus fréquents après l'accouchement, la grossesse en est souvent le terrain de développement.
Sommaire

Les dépressions

Il y a environ 10% de femmes enceintes qui ont des problèmes de dépression. On s'en rend compte par une exacerbation de l'anxiété, des crises de larmes répétées, des plaintes fréquentes et une dépendance affective forte. Les femmes jeunes, celles qui ont eu des problèmes obstétricaux lors d'un précédent accouchement, celles qui ont eu un avortement, celles qui ont des traumatismes de l'enfance, ont plus de risque de faire une dépression. Il est important de repérer une dépression le plus tôt possible car il y a un risque de problèmes lors de l'accouchement, et un risque accru de faire une dépression postnatale. Une écoute attentive est parfois l'essentiel du traitement, avant d'envisager les traitements médicamenteux. Enfin, les dépressions graves sont rares pendant la grossesse.

Les vomissements gravidiques

Ces vomissements se prolongent après le troisième mois de grossesse, ils sont pathologiques et peuvent conduire à une perte de poids et des troubles métaboliques. Ils sont plus fréquents en milieu urbain, chez les femmes stressées, lors de grossesses non désirées et chez les personnalités hystériques qui ont des problèmes relationnels avec leur mère.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source :