Les Français redoutent les inégalités d’accès aux soins de qualité

© getty

Toujours globalement satisfaits de la qualité des soins, les Français s’inquiètent de la montée des inégalités et restent attachés à leur système de protection sociale, révèle le Baromètre d’opinion de la Drees (Direction de la recherche des études, de l'évaluation et des statistiques).

PUB

Les Français estiment que les inégalités ont augmenté

Depuis 2000, le Baromètre d’opinion de la Drees est un outil de référence pour analyser l’évolution de l’opinion des Français sur leur santé, sur la protection sociale (assurance maladie, retraite, pauvreté-exclusion, etc.) ainsi que sur les inégalités sociales.

L’enquête de la Drees réalisée en 2013* révèle notamment que :

PUB
PUB
  • 9 Français sur 10 estiment que les inégalités ont plutôt augmenté au cours des cinq dernières années, contre huit sur dix en 2008 et sept sur dix en 2000 ;
  • 8 Français sur 10 ont une bonne opinion de la qualité des soins chez les dentistes et les médecins ;
  • 7 Français sur 10 (68 %) partagent cet avis pour les soins prodigués à l’hôpital (hors urgences), 6 Français sur 10 pour les soins en clinique privée, 5 Français sur 10 pour ceux aux urgences hospitalières.
  • 6 Français sur 10 jugent normal que la France consacre un tiers du revenu national au financement de la protection sociale, contre 2 sur 10 qui jugent cette proportion excessive, et presque autant qui la jugent insuffisante.

Inégalités sociales et géographiques

En ce qui concerne l’accessibilité aux soins, les taux de satisfaction sont moins importants, en particulier pour les dentistes et les médecins avec 70 % de satisfaits, en baisse de 10 points en cinq ans.

Pour la première fois en 2012 et 2013, les Français considèrent les inégalités d’accès aux soins comme les moins acceptables (22 %), devant les inégalités de revenus (19 %) et de logement (16 %).

Enfin, seules 40 % des personnes interrogées sont persuadées que l’on bénéficie de la même qualité de soins quel que soit son revenu ou son lieu d’habitation. Les inégalités de qualité des soins selon le lieu d’habitation inquiètent davantage les habitants des villes moyennes que ceux vivant en milieu rural ou dans des grandes villes.

* Les données de la vague 2013 ont été collectées du 14 octobre au 26 novembre, auprès d’un échantillon, important pour ce type d’enquêtes, de 4 000 personnes, représentatif de la population âgée de 18 ans ou plus en France métropolitaine (méthode des quotas).

Mots-clés : Inegalite de soin
Publié le 03 Mars 2014 | Mis à jour le 03 Mars 2014
Auteurs : Hopital.fr
Source : Hopital.fr
PUB
PUB

Contenus sponsorisés