Football : faire des têtes de façon répétée peut entraîner des problèmes d’équilibre

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Vendredi 13 Juillet 2018 : 14h40

Les coups de tête répétés au football pourraient être lourds de conséquences. Des scientifiques américains ont indiqué que ces impacts pourraient être responsables de troubles de l'équilibre. 

© Istock
PUB

Brillants sur le terrain mais pas forcément sur un fil ! Les joueurs de football qui cumulent les têtes durant un match s'exposeraient à des troubles de l'équilibre. C'est le résultat d'une étude qui sera présentée le 21 juillet lors d'un congrès organisé par l'Académie américaine de neurologie.

L'expérience a porté sur une vingtaine de joueurs, pratiquant le football dans le cadre d'un club amateur. Un questionnnaire leur a été distribué pour estimer le nombre de têtes qu'ils effectuaient durant leur pratique sportive. En moyenne, les participants avaient touché 451 fois le ballon du crâne au cours de l'année passée.

Les volontaires ont ensuite subi un test d'équilibre. Ils devaient marcher, les yeux fermés, sur un bloc de mousse. A une occasion, ils étaient équipés d'un dispositif de stimulation vestibulaire. Il s'agit d'électrodes qui stimulent les nerfs de l'oreille interne et du cerveau pour simuler une chute sur le côté. Elles étaient placées derrière les oreilles des joueurs.

Un impact sur le cerveau 

PUB
PUB

Les joueurs dont la tête heurtait régulièrement un ballon étaient les plus affectés par ce dispositif de stimulation. "En l'état actuel des choses, il apparaît que des impacts fréquent de la tête au football causent des problèmes d'équilibre subtils", a conclu Jaclyn B. Caccese, l'une des autrices de l'étude.

Les recherches ne sont cependant pas terminées ! Les scientifiques souhaitent découvrir précisément ce qui cause l'apparition de ces troubles de l'équilibre et leur potentielle responsabilité dans la survenue de blessures neurologiques.

"Nous cherchons à comprendre la relation entre les impacts de la tête et les commotions cérébrales", a confirmé Fernando V. Santos, un autre signataire de l'étude. D'autres travaux seront nécessaire pour répondre à cette interrogation.

En 2017, des chercheurs américains s'étaient déjà penchés sur la question. Ils avaient analysé la survenue de symptômes de commotion cérébrale chez des joueurs de football. Les auteurs avaient repéré un lien entre les impacts à la tête, intentionnels ou non, et la survenue de commotions cérébrales modérées à sévères.

Publié par Aline Garcin, journaliste santé le Vendredi 13 Juillet 2018 : 14h40
Source : "Headers may cause balance issues", EurekAlert, 12 juillet 2018
"Symptoms from repeated intentional and unintentional head impact in soccer players", Walter F. Stewart, Namhee Kim, Chloe S. Ifrah, Richard B. Lipton, Tamar A. Bachrach, Molly E. Zimmerman, Mimi Kim, Michael L. Lipton, Neurology, 28 février 2017

PUB
PUB
A lire aussi
Skieurs, snowborders, tous à vos casquesPublié le 15/01/2003 - 00h00

Certes, les traumatismes crâniens ne représentent qu'un petit nombre des blessures que connaissent les skieurs et les snowborders, mais ils sont la 1re cause de décès et de handicap chez ces amateurs de sports de glisse. Le port du casque se révèle indispensable, particulièrement chez les...

Syncope vagale, rien de gravePublié le 08/10/2002 - 00h00

En fonction de leur origine, toutes les syncopes ne sont pas dangereuses. Ainsi, si le malaise cardiaque accroît le risque ultérieur d'infarctus, ce n'est pas le cas des syncopes vagales.

Plus d'articles