Flore intestinale : c'est quoi, au juste ?

Ces centaines de milliards de bactéries habitent dans nos intestins... et pourtant nous n'avons même pas été présentés. Voici quelques éléments pour mieux connaître notre flore intestinale.

Publicité

Flore intestinale : des bactéries qui nous aident

On nomme flore intestinale tous les micro-organismes (essentiellement des bactéries) qui habitent dans notre tube digestif. Il y en a des milliers de milliards ! Plus d'un kilo en tout, et plus d'un millier d'espèces différentes. Souvent, l'idée semble repoussante parce que nous avons l'habitude de considérer les bactéries comme des ennemis à éliminer. Pourtant, la flore intestinale qui s'abrite dans notre corps est très importante, et même nécessaire à notre existence.

Publicité
Publicité

A quoi sert la flore intestinale ?

Le premier rôle de la flore intestinale est purement digestif. En effet, certains éléments de nos aliments ne peuvent être digérés sans leur intervention - c'est le cas par exemple de certaines fibres. Les bactériesvont alors les consommer et les digérer, produisant au passage des nutriments dont nous avons besoin, comme certaines vitamines.

Par ailleurs, les bactéries de notre flore intestinale ont un rôle immunitaire très important puisqu'elles nous protègent des germes pathogènes (qui rendent malade). La présence de toutes les bactéries utiles rend en effet la survie des autres germes plus difficile : la nourriture est plus difficile à trouver, tout comme les endroits où s'installer. En plus, la flore intestinale modifie le pH de l'intestin qui devient du coup un endroit hostile pour les germes. C'est ce rôle qui explique que les traitements par antibiotiques, faits pour éliminer certaines bactéries et qui déséquilibrent donc la flore intestinale, favorisent la survenue de diarrhées parfois sévères. Comme les "bonnes" bactéries sont éliminées en partie, cela laisse plus de champ aux "mauvaises" qui peuvent donc nous rendre malade.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Vendredi 14 Janvier 2011 : 16h02
Mis à jour le Mardi 30 Juin 2015 : 17h36
Source : Larousse Médical