Fissure anale
A ne pas confondre avec la "fistule" anale, la fissure anale est également une pathologie touchant l'anus, bénigne, mais très invalidante au quotidien.
© getty
Sommaire

Fissure anale : Examens

Un simple examen de l'anus par le médecin est suffisant pour faire le diagnostic.

Il vérifie de visu la présence de la fissure et teste par un toucher rectal si le sphincter anal n'est pas trop contracté.

Il n'y a pas besoin d'examens complémentaires.

Fissure anale : Traitement

  • Dans les formes débutantes de fissures, le ramollissement des selles est souvent suffisant pour la guérison. On conseille d'augmenter la ration alimentaire en fibres en mangeant des fruits et des légumes et en buvant suffisamment (deux litres par jour).

    Si ça n'est pas suffisant, le médecin peut prescrire des laxatifs à base d'huile de paraffine ou à base de concentrés de fibres alimentaires.

  • Dans les formes plus douloureuses ou avec un début de contracture du sphincter, il faut à la fois ramollir les selles, et surtout lutter contre la douleur avec des antalgiques généraux ou locaux (pommades anesthésiantes).
  • Dans les cas extrêmes (douleur intense), un traitement chirurgical urgent est nécessaire. Il consiste à enlever la fissure et à couper partiellement le sphincter de l'anus afin que celui-ci se détende. Le soulagement douloureux est immédiat.
  • Dans les cas intermédiaires ou résistant au traitement médical, il suffit d'enlever la fissure chirurgicalement et de donner ensuite un traitement antalgique et laxatif.
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Média, 2001.