Fish Pédicure : on y va ou pas ?

Publié le 18 Août 2014 à 0h00 par Marion Garteiser, journaliste santé
Une pédicure effectuée par des poissons ? Ça peut sembler amusant, et certains disent que c’est bon pour la peau. Mais la réalité n’est pas aussi « fun ». Bactéries, mycoses, infections : les risques de la fish pédicure sont bien réels, alors que ses bénéfices sont illusoires…
© Istock
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Fish Pédicure : des bienfaits pas toujours santé...

Rappelons que le principe de la fish pédicure consiste à plonger ses pieds dans un aquarium qui contient des poissons appelés garra rufa.

Garra quoi ?

Ces petits poissons (ils ne mesurent que quelques centimètres) n’ont pas de dents. Ils aiment les eaux chaudes, et sont entre autres présents dans une ville thermale de Turquie, où l’on s’est rendu compte qu’ils aimaient mordiller ou mâchouiller les peaux mortes des baigneurs pour s’en nourrir.

L’idée d’utiliser cette tendance naturelle pour faire des pédicures date du début des années 2000. Certains, au départ, ont supposé que certaines maladies de la peau, comme le psoriasis, pouvaient être améliorées par l’opération, parce qu’il s’agit d’éliminer des cellules de la peau sans l’agresser.

Mais si certaines études semblent effectivement indiquer une efficacité, elles n’ont testé les poissons qu’en association avec d’autres traitements, et un séjour antistress… Difficile, donc d’en tirer des conclusions.

En revanche, les dangers sont clairs.

  • Une peau abîmée, par exemple par un eczéma, est plus susceptible d’être colonisée par les bactéries.
  • Et le fait d’être immuno-déprimé, ce qui est le cas des personnes suivant un traitement de fond contre le psoriasis, augmente également le risque…

Quels sont les risques de la Fish Pédicure ?

Le problème essentiel est qu'en Fish Pédicure, on trempe ses pieds pendant de longues minutes dans de l’eau, qui doit être chauffée à plus de 25°C pour que les poissons s’y sentent bien. Or cette température est confortable aussi pour de nombreuses bactéries… Et la peau trempée dans l’eau, surtout si elle est déjà fragilisée par des blessures ou des maladies, peut laisser passer des bactéries, voire des virus.

Normalement, les garra rufa ne peuvent pas blesser la peau en la mordillant. Certains établissements utilisent cependant à leur place des jeunes poissons d’autres races dont les dents peuvent pousser quand ils prennent de l’âge, ce qui entraîne un risque de blessures.

Il est par ailleurs possible que la peau soit blessée avant la pédicure, à cause de chaussures qui font mal, d’un rasage des jambes, etc.

Certains évoquent dans ce cas un risque de transmission de virus dangereux, comme ceux du SIDA ou de l’hépatite B. C’est heureusement très peu probable, parce que le sang perdu par un client serait immédiatement dilué.

Bien plus crédible est la possibilité que des bactéries soient transmises aux clients. Elles peuvent venir des poissons, de l’eau elle-même ou d’autres clients, et sont susceptibles d'entraîner des infections de la peau parfois sérieuses.

Enfin, comme toutes les activités qui se pratiquent pieds nus, les Fish Pédicures peuvent transmettre des mycoses ou des verrues entre patients par l’intermédiaire du sol.

Fish Pédicure : et si je veux y aller quand même ?

Bien sûr, les risques présentés ici restent très limités. Aucun cas d’infection n’a été rapporté en France alors que l’offre se développe depuis 2010. Mais il faut savoir que les risques sont plus élevés chez les personnes sensibles (diabète, lésions des pieds…).

Donc si vous tenez à ce que des poissons fassent connaissance de très près avec vos petons, voici quelques conseils :

  • Evitez la pédicure par poissons si vous êtes plus à risque d’infection : diabétiques, personnes immunodéprimées, lésions cutanées aux pieds...
  • Nettoyez toujours vos pieds avant et après la pédicure.
  • Reportez la séance si vos pieds, ou le bas de vos jambes, sont blessés.

A savoir :

Les fish pédicures sont parfaitement légales dans notre pays. Mais elles ne sont actuellement pas encadrées par une réglementation sanitaire spécifique. C’est pourquoi l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) estime nécessaire d’encadrer les pratiques par une règlementation adaptée comprenant notamment des procédures d’admission et d’hygiène des usagers, un contrôle et une auto-surveillance de la qualité de l’eau des bacs, l’obligation de traçabilité des lots et le contrôle sanitaire des poissons, etc.

Précisons qu’il existe aussi des « fish manucures ». Elles sont moins répandues. Les risques sont les mêmes que pour la pédicure… à condition de bien penser à se laver les mains avant et après. En effet, sans ce lavage les bactéries pourraient être transmises des mains à la bouche, et donc s’introduire dans la bouche et le système digestif.
Source : Publication du Conseil Supérieur de la Santé n°8773 : Fish pédicure – ichtyothérapie ; 6 mars 2013.