Fibromyalgie : le rapport de la Haute autorité de santé

Face à cette maladie aux symptômes tellement subjectifs, le traitement est particulièrement difficile et fait toujours l’objet d’un débat professionnel. Afin d’améliorer la situation des personnes atteintes de fibromyalgie, la Haute autorité de santé (HAS) a mené son enquête et remit son rapport.

Publicité

Celui-ci propose des orientations graduées et individuelles pour la prise en charge de la fibromyalgie :

Publicité
Publicité
  • Evaluation de la souffrance morale et psychique, et du retentissement des symptômes sur la vie quotidienne.
  • Après avoir écarté les autres affections possibles, reconnaître la réalité des symptômes et du syndrome, informer sur les incertitudes entourant l’origine de la fibromyalgie.
  • Traiter les symptômes et mettre en place des adaptations optimales permettant la poursuite des activités familiales, sociales et professionnelles.
  • Les options thérapeutiques comprennent des activités physiques, éducatives, voire une prise en charge psychologique si nécessaire. En cas de limitation importante des activités, une prise en charge pluriprofessionelle est à envisager.

Rappelons que la fibromyalgie est un syndrome douloureux (qui dure plus de trois mois), diffus, permanent et majoré par les efforts. Cette douleur persistante s’accompagne d’une fatigue, de troubles du sommeil, dépressifs et anxieux. De cause inconnue, son diagnostic est posé par défaut, souvent après des années de souffrance… Souhaitons que les propositions de la HAS contribuent à améliorer le sort de ses patients.

A savoir : la fibromyalgie est une maladie qui n’a été reconnue comme telle qu’en 1992. Pourtant, ce syndrome mystérieux est fréquent. Il touche plus de 2 millions de Français, essentiellement des femmes….

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 26 Octobre 2010 : 10h03
Mis à jour le Mardi 26 Octobre 2010 : 14h26
Source : Communiqué de presse de la Haute autorité de santé, du 25 octobre 2010.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés