Fibromyalgie : 18 points douloureux à repérer

© Istock

Des douleurs diffuses inexpliquées chez une femme de la quarantaine doivent évoquer une fibromyalgie. Le diagnostic est essentiellement confirmé par un test de la douleur à la palpation au niveau de 18 sites prédéfinis.

Publicité

La fibromyalgie : une maladie fréquente

La fibromyalgie touche 2 à 3% de la population, des femmes dans 80% des cas. Cette maladie génère une souffrance bien réelle. Les fibromyalgiques représentent 10% des consultations en rhumatologie et des consultations de prise en charge de la douleur.

Lafibromyalgie a été tardivement considérée comme une maladie en tant que telle puisqu'elle ne figure dans la classification internationale des maladies que depuis 1992.

Elle se manifeste par des douleurs diffuses chroniques apparemment inexpliquées. On reconnaît aujourd'hui qu'elle est notamment associée à un processus anormal de la perception de la douleur, avec réduction du seuil douloureux.

Publicité
Publicité

Pendant longtemps, le diagnostic a été particulièrement difficile, multipliant les examens, mais aussi les traitements inutiles. Il faut dire que le diagnostic n'est retenu qu'après élimination des autres maladies avec lesquelles elle peut être confondue ou associée (rhumatismes inflammatoires, infectieux, hypothyroïdie, sclérose en plaques, syndrome de fatigue chronique, maladie psychiatrique…).

Aujourd'hui, le diagnostic repose sur deux critères :

Des douleurs musculo-squelettiques diffuses depuis plus de trois mois.
Une douleur à la palpation au niveau d'au moins 11 sites sur les 18 points prédéfinis. La douleur est déclenchée lorsque l'on exerce une pression modérée qui devrait être indolore. Les pressions peuvent être réalisées à l'aide d'un appareil ou simplement avec le doigt (la pression blanchit l'ongle).

Il importe cependant de prendre en compte d'autres symptômes majeurs : la fatigue (matinale, inexpliquée, persistante, résistante au repos), les troubles du sommeil (sommeil de mauvaise qualité, non réparateur), les troubles affectifs et émotionnels (type dépression, anxiété). Mais aussi, raideur matinale, maux de tête et signes digestifs (syndrome du côlon irritable).

Le traitement de la fibromyalgie est pluridisciplinaire

Si le diagnostic n'est pas simple, le traitement non plus. Il associe des médicaments, notamment des antalgiques (antidouleur) et des antidépresseurs, et des traitements non pharmacologiques tels que les thérapies cognitivo-comportementales, mais aussi la relaxation, la physiothérapie ou encore le soutien psychologique, la rééducation, l'acupuncture, etc.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 29 Juin 2009 : 02h00
Mis à jour le Mardi 03 Mars 2015 : 17h36
Source : Le Panorama du médecin, 17 novembre 2008.