Fertilité : une appli mobile pour mesurer la qualité du sperme

© Istock

Messieurs, et si on vous proposait de faire vous-même, chez vous, tranquillement, votre test de fertilité en toute autonomie ? C’est ce que propose une nouvelle appli mobile mise au point par des chercheurs américains. Autrement dit, fini le déplacement jusqu’au centre d’analyses médicales et fini l’isolement nécessaire à la remise de votre échantillon.

PUB

Tester sa fertilité grâce à une appli mobile

Peu coûteux et d’une grande fiabilité, le seul point sombre de ce nouveau dispositif Fertilex est qu’il est encore au stade de prototype. Cela dit, il méritait d’être mentionné sans délai, car s’il se retrouvait un jour dans toutes les mains, il faciliterait la conception de nombreux couples en difficultés. En effet, encore aujourd’hui, en cas d’infertilité, on multiplie souvent les examens féminins en première intention, alors qu’un simple test masculin suffirait dans la moitié des cas !

PUB
PUB

Un test de fertilité masculine fiable à 98%

Mode d’emploi : on télécharge l’appli mobile, on accroche un accessoire sur son smartphone, on dépose un peu de sperme sur une puce électronique que l’on insère dans l’accessoire. Le smartphone enregistre une vidéo des spermatozoïdes ensuite analysée par un logiciel. En moins de 5 secondes, le résultat s’affiche, tenant compte du nombre, de la mobilité et de la forme des spermatozoïdes, exactement comme un test classique de fertilité masculine.

Quant à la fiabilité du test, elle atteint les 98% (testé sur 350 patients). Il ne reste plus qu’à attendre sa mise sur le marché et comme le test de grossesse ou d’ovulation, les hommes auront eux aussi la possibilité de tester leur fertilité à domicile…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 24 Mars 2017 : 13h15
Mis à jour le Vendredi 24 Mars 2017 : 13h16
Source : Manoj Kumar Kanakasabapathy et al., An automated smartphone-based diagnostic assay for point-of-care semen analysis, Science Translational Medicine  22 Mar 2017: Vol. 9, Issue 382, eaai7863
DOI: 10.1126/scitranslmed.aai7863,
 http://stm.sciencemag.org/content/9/382/eaai7863.
PUB
PUB
PUB

Contenus sponsorisés