Epilation du maillot : quelle technique choisir ?

Raser, épiler ou dépiler

Voilà les trois options disponibles pour se débarrasser des poils disgracieux sans faire appel à un dermatologue ou à une esthéticienne. Reste que quand il s'agit de l'épilation du maillot, elles ne se valent pas toutes.

Attention : zone sensible !

Publicité

De l'épilation classique à l'épilation intégrale...

Que vous recourriez à l'épilation du maillot uniquement pour ôter les quelques poils qui dépassent de votre petite culotte, que vous préfériez le ticket de métro ou l'épilation intégrale tant les poils vous font horreur, 3 options bien distinctes s'offrent à vous.

  • Raser avec un rasoir jetable ou électrique,
  • Epiler à la cire ou à l'épilateur électrique,
  • Dépiler à l'aide d'une crème dépilatoire.

Si ces techniques ont déjà fait leurs preuves sur vos jambes - avec une efficacité tantôt de courte durée, tantôt de plus longue durée - elles sont à analyser plus en détail quand il s'agit du maillot, zone plus fragile.

En effet, contrairement à la peau des jambes ou des cuisses qui est relativement épaisse, la peau qui recouvre le pubis et les lèvres génitales est fine et fragile. Elle est donc plus sujette aux infections en cas de coupures ou de déchirures.

Raser, épiler, dépiler : quelle option choisir pour le maillot ?

  • Raser

    Technique simplissime, indolore et extrêmement populaire, elle ne permet cependant pas de se débarrasser de ses poils très longtemps.

    Publicité
    Publicité

    En outre, si raser est indolore, la repousse l'est beaucoup moins: elle s'accompagne de démangeaisons particulièrement désagréables. Notamment, parce que le poil qui a été coupé a le bout plus épais qu'un poil laissé "nature", qui aura été usé au cours de sa pousse. La repousse après rasage est donc souvent irritante pour la peau.

    Si toutefois vous optez pour cette solution, contentez vous de la zone pubienne et ne rasez en aucun cas la zone la plus proche des muqueuses. C'est en effet un endroit où votre visibilité est limitée, le risque de coupures est donc important. Et en cas de coupure, comme la zone est fragile et souvent humide, les infections sont possibles... Mieux vaut, donc, miser sur la prudence.

  • Epiler à la cire

    C'est sans conteste la meilleure option pour faire peau nette, à moins de faire partie des chanceuses (et/ou patientes) qui peuvent se contenter d'une pince à épiler!

    Si l'acte est considéré par beaucoup comme très douloureux – en particulier au niveau des lèvres génitales – les poils ne repousseront pas de sitôt.

    De plus, lors de la repousse des poils, ils seront plus doux et la zone sera de plus en plus facile, et de moins en moins douloureuse, à épiler.

    Petit conseil : même s'il est possible de s'épiler à la cire à domicile, faites appel à un(e) professionnel, le maillot n'étant pas une zone particulièrement facile d'accès, ni facile à épiler.

  • Epiler avec un appareil

    Encore plus douloureuse que l'épilation à la cire, et susceptible de pincer la peau, cette technique peut être utilisée sur le haut du pubis mais est déconseillée pour la zone plus proche des lèvres génitales.

  • Dépiler

    L'option à ne pas prendre pour le maillot !

    Les crèmes dépilatoires contiennent des composants chimiques qui ne doivent jamais entrer en contact avec la muqueuse vaginale.

    Très agressifs, ces composants peuvent en effet entraîner des irritations désagréables.

Publié par Elise Dubuisson, journaliste santé. le Jeudi 05 Juillet 2012 : 00h00
Mis à jour le Jeudi 31 Mars 2016 : 15h36