Effets indésirables de la vaccination contre l'hépatite B

PUB

Des réactions locales fréquentes mais bénignes

Une réaction locale légère douleur et parfois une petite rougeur survient au point d'injection dans 5 % à 40 % des cas (selon les études). Des petits malaises ont été décrits chez des enfants vaccinés en fin de matinée, juste avant le repas. Cela justifie de choisir un autre moment de la journée pour la vaccination. Une petite poussée de fièvre (jusqu'à 38° C) se produit dans 3 % des cas: elle ne justifie pas de prendre systématiquement un médicament contre la douleur et la fièvre.

PUB
PUB

Des données rassurantes concernant les maladies neurologiques graves

Le vaccins contre l'hépatite B a été soupçonné de favoriser deux maladies neurologiques rares mais graves: le syndrome de Guillain et Barré, et la sclérose en plaques. Pour le syndrome de Guillain et Barré, une enquête nationale a montré que sa fréquence était la même dans la population vaccinée et dans la population non vaccinée. Pour la sclérose en plaque, l'Agence française du médicament a reçu quelques centaines d'observations de scléroses en plaques possibles survenues chez des patients ayant reçu le vaccin contre l'hépatite B. Deux études ont été menées, l'une en France et l'autre au Royaume-Uni, sur plus de 3600 patients. Dans ces études, la fréquence des scléroses en plaques n'a pas été plus fréquente chez les personnes vaccinées. Par précaution, il est recommandé de ne pas vacciner les personnes dont un membre de la famille a été atteint de sclérose en plaques, ou une maladie auto-immune grave (comme un lupus ou un diabète du sujet jeune).

Publié le 18 Octobre 1999
Source : Degos F.
Voir + de sources
" Vaccination contre l'hépatite B : respecter certaines précautions " Revue du Praticien - Médecine Générale 1998 ; 12 (425) : 9-11. " Vaccin contre l'hépatite B et atteintes démyélinisantes (suite) " Prescrire 1998 ; 18 (189) : 765-766.