Douleur de l'adulte : mode d'emploi des antalgiques

Mal de tête, douleur dentaire, brûlure, plaie, contusion, mal de ventre, crampe…, la douleur peut avoir de nombreuses origines. Quant à son traitement, il diffère en fonction de la nature de la douleur et de sa localisation. Ce qu'il faut savoir pour bien s'automédiquer avec les antalgiques.
PUB

Comment traite-t-on la douleur ?

Certaines douleurs peuvent être atténuées par :

  • l'application de glace, comme les contusions par exemple,
  • l'application de chaleur (bouillotte) pour d'autres, comme les règles douloureuses et les contractures musculaires.

Parfois, il suffit d'adopter de bons comportements comme :

PUB
PUB
  • une bonne hygiène buccodentaire et des consultations régulières chez le dentiste pour prévenir les douleurs dentaires,
  • des exercices physiques,
  • des changements de posture, voire une perte de poids en prévention des douleurs du dos,
  • le port de protections pour la pratique de certains sport s afin d'éviter les blessures.

Si ces mesures ne sont pas suffisantes pour prévenir ou soulager vos douleurs, vous pouvez recourir à un médicament antalgique.

Les antalgiques : des médicaments antidouleur

Les antalgiques sont capables de diminuer ou de supprimer la douleur.

Ce sont le paracétamol, les anti-inflammatoires et l'aspirine.

Pour chaque classe médicamenteuse, il existe des règles d'automédication.

Publié le 01 Septembre 2008 | Mis à jour le 22 Novembre 2013
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), juin 2008.