Doggy bag : il se met en place dans certains restaurants

Publié le 10 Janvier 2016 | Mis à jour le 11 Janvier 2016
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne

Ces jours derniers, nombre de médias se sont fait l’écho de la mise en place du doggy bag dans les restaurants.

Les informations ont été très contradictoires.

On fait le point.

PUB

La loi de transition énergétique votée en 2011 comporte un volet sur les biodéchets. Depuis le 1er janvier 2016, il impose aux restaurants (commerciaux, d’entreprises et scolaire) de mettre en place un tri des déchets lorsqu’ils en produisent plus de 10 tonnes par an.

Plusieurs médias se sont fait l’écho de cette disposition en précisant que le doggy bag était devenu obligatoire dans les restaurants.

Ce qui est faux.

PUB
PUB

En effet, rien dans cette loi ne concerne le doggy bag.

Mais il est vrai - et je vous en parlais en avril dernier - que l’UMIH ((Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) a incité ses adhérents à songer sérieusement au doggy bag et à conclu un partenariat avec une start-up qui en fabrique. Tout ceci dans le but de limiter le gaspillage alimentaire.

Ensuite, pendant la COP21, en décembre, un autre syndicat professionnel a lancé, en Île-de-France, une opération appelée « boîte anti-gaspi ».

Ne vous énervez donc pas s’il n’y a pas encore de doggy-bag dans un restaurant, ne râlez pas contre le restaurateur, ne lui reprochez pas de ne pas vous fournir un doggy bag ! Rien ne l’y oblige.

Mais vous pouvez toujours demander gentiment, quand vous ne terminez pas votre assiette, qu’on vous emballe ce qui reste dans un papier alu. Personne ne vous le refusera.

Plus ces demandes seront fréquentes, plus cela incitera les restaurateurs à adopter le doggy bag.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés