Dites non à l’échographie fœtale de plaisance !

© getty

La Commission nationale d'échographieobstétricale et fœtale met en garde les femmes enceintes contre les échographies fœtales à visées purement commerciales. Cette pratique, inutile médicament pourrait faire courir des risques aux fœtus.

PUB

L’échographie fœtale commerciale peut être risquée pour le fœtus

Certains centres proposent aux futures mamans une vidéo anténatale du fœtus en 3D via une échographie. Cette proposition qui peut coûter entre 60 et 140 euros, est purement commerciale, c’est-à-dire que l’acte échographique réalisé ne repose sur aucune justification médicale.

Or pour réaliser cette vidéo, il faut parfois exposer le fœtus aux ultrasons de l’échographie durant près de 25 minutes, en insistant notamment sur le crâne du futur bébé et sur ses organes génitaux.

PUB
PUB

De telles expositions sont donc plus longues et plus insistantes que celles réalisées lors des échographiesmédicalisées proposées dans le suivi de la grossesse par les professionnels de santé. Elles peuvent avoir des conséquences sur le développement dufœtus, d’où la mise en garde proférée par le Collège national des gynécologues et obstétriciens français de ne pas faire de telles échographies longues et non justifiées.

De son côté, la Commission nationale d'échographie obstétricale et fœtale interpelle les pouvoirs publics pour faire en sorte que seuls médecins et sages-femmes pratiquent les échographiesfœtales : « faudra-t-il attendre que l'on publie des cas d'effet délétère des fortes expositions des fœtus aux ultrasons pour faire cesser ces pratiques commerciales ? », s’insurgent les gynécologues.

Les échographies sont à limiter

Pour mémoire, l'Académie de médecine avait donné un avis défavorable concernant cette pratique en 2004, suivi par l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) qui, en 2005, recommandait aux femmes enceintes de « ne pas exposer inutilement leur fœtus aux ultrasons », et préconisait de réserver les échographies fœtales à un usage médical.

En pratique, contentez-vous des images offertes lors des échographies du suivi de la grossesse, elles resteront de toute façon gravées à jamais dans votre cœur !

Publié le 05 Décembre 2011 | Mis à jour le 06 Décembre 2011
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué de presse du CNGOF, 5 décembre 2011.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés