Dessert : pourquoi le mangeons-nous en fin de repas ?
Sommaire

Desserts : pourquoi en fin de repas ?

Déjà à l’époque du repas à la française, le service des Desserts était le dernier. Les fromages y étaient inclus. Cette habitude a perduré depuis, mais le fromage s’est séparé des desserts.

La tradition et la gourmandise expliquent cette place, mais pas seulement. Il y a aussi une explication physiologique.

Si l’on mange un dessert évidemment sucré, ce sucre fait grimper la glycémie (taux du sucre dans le sang), ce qui coupe en grande partie l’appétit. On a moins ou plus du tout faim et pas vraiment envie de manger autre chose.

D’autre part, intervient le métabolisme des lipides et des glucides. Les acides gras des lipides ne peuvent être oxydés qu’en présence de glucides. D’où cette vieille formule qui dit que « les lipides brûlent au feu des glucides ».

On a donc de très bonnes raisons de manger le dessert à la fin du repas. Mais il faut avant tout de garder une place pour lui. Si vous vous forcez à le manger, uniquement par gourmandise, alors que vous êtes rassasié(e), non seulement vous en tirerez moins de plaisir mais les calories que ce dessert vous apportent seront alors superflues et source de prise de poids.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :