Dépression : pas seulement dans la tête
Sommaire

Que retenir de cette association de troubles psychiques et corporels ?

Que les douleurs physiques font très souvent partie des symptômes de la dépression et qu'elles témoignent de l'intensité de la dépression. Il est donc très important de tenir compte de cette association. Il faut savoir que les déprimés qui présentent des douleurs corporelles consultent moins et plus tard pour leurs troubles psychiques. Douleurs musculaires, thoraciques, maux de tête n'étant pas des troubles spécifiques de la dépression, ils sont considérés indépendamment de leur état psychique.Or les plaintes douloureuses associées à la dépression aggravent le handicap fonctionnel et professionnel, avec deux fois plus de jours d'incapacité par mois (9,4 jours) par rapport à une dépression sans douleurs corporelles

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Demyttenaere K. et coll., J. Affect. Disord., 92 : 185-93, 2006.