La dépression après l'accouchement : une maladie négligée à tort
Sommaire

Et les pères ?

Les pères eux aussi peuvent être sujets à la dépression post-natale.

Plus de 10 % des nouveaux papas sont concernés par la dépression post-natale.

Cette affection, un peu différente de celle observée chez les mères, se caractérise souvent par l'adoption soudaine de troubles du comportement (alcoolisme, conduites suicidaires, agressivité avec conflit conjugal et familial, difficultés psychologiques…).

Dans tous les cas, chez les mères comme chez les pères, la dépression post-natale peut induire des troubles comportementaux, cognitifs, physiques et sociaux chez l’enfant… D’où l’importance du dépistage et du traitement de cette dépression.

Et bien entendu, les futurs mères et pères doivent être informés de la survenue éventuelle de ce type de dépression à cette période de la vie très particulière…

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :