Dépistage des cancers ORL : appel à volontaires

Il n’existe pas à ce jour de protocole de dépistage concernant les cancers ORL. Dans le but d’évaluer la faisabilité d’une procédure qui permettra de détecter précocement de tels cancers, une étude nationale dénommée DépistORL a été mise en place en 2006. À ce jour, 2.000 volontaires ont été inclus. À quelques jours de la fermeture des inscriptions, l’Institut de cancérologie Gustave Roussy lance un dernier appel à volontaires.

Publicité

Une étude nationale pour améliorer le dépistage des cancers de la sphère ORL

L’étude prévoyait d’inclure 5.000 sujets. Or à quelques jours de la fin du recrutement (la clôture étant prévue le 31 octobre 2011), seulement 2.000 volontaires ont été inclus. Ces personnes vont bénéficier pendant 5 ans soit d’une surveillance annuelle par l’envoi d’un auto-questionnaire soit d’une consultation annuelle de dépistage par un médecin ORL.

Publicité
Publicité

Les personnes intéressées doivent s’inscrire avant le dernier jour du mois d’octobreen appelant au 0800 100 450, sous réserve derépondre aux 3 critères suivants :

  • avoir plus de 40 ans ;
  • avoir fumé pendant au moins 20 ans, même si la consommation de tabac est arrêtée actuellement ;
  • avoir une consommation quotidienne de plus de 5 verres d’alcool par jour pour les hommes et de plus de 3 verres par jour pour les femmes.

En effet, le tabac et l’alcool représentent les deux principaux facteurs de risque des cancers ORL (bouche, pharynx, larynx et œsophage), lesquels se situe au 4e rang des cancers masculins les plus fréquents. Chaque année en France, on enregistre 21.000 nouveaux cas et 9.200 décès par cancer de la sphère ORL.

Pour en savoir plus : www.depistorl.org.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 18 Octobre 2011 : 10h03
Mis à jour le Mardi 18 Octobre 2011 : 11h13
Source : Communiqué de presse de L’Institut de cancérologie Gustave Roussy, 11 octobre 2011.
PUB
PUB