A la découverte de l’aquajogging

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Mercredi 29 Décembre 2010 : 15h05
Mis à jour le Vendredi 07 Janvier 2011 : 15h08

Tout le monde a entendu parler de l’aquagym, au succès sans cesse grandissant. Mais connaissez-vous l'aquajogging ?

© Fotolia
PUB

Qu'est-ce que c'est que l'aquajogging ?

L'aquajogging existe depuis 1970. Longtemps, sa pratique est restée assez confidentielle en dehors d'un petit nombre de cliniques de revalidation aux Etats-Unis. Ensuite, elle s’est propagée dans les milieux athlétiques. Les sportifs utilisent cette technique pour garder la forme lorsque des blessures les empêchent de courir sur la terre ferme. L'aquajogging est aussi conseillé pour tous les amateurs qui souffrent des articulations… L'exercice consiste à reproduire dans l’eau les mouvements de la course à pied. L’équipement revêt beaucoup d'importance. On endosse une veste-bouée qui permet de rester à la verticale et il faut veiller à bien l'attacher pour éviter que celle-ci ne remonte progressivement au niveau des épaules.

PUB
PUB

L’art et la manière de pratiquer l'aquajogging

L’aquajogging présente de nombreux avantages. Il permet de s'entraîner par tous les temps. On peut facilement faire varier la durée et l'intensité des séances, tout comme on le fait pour la course classique. Les déplacements dans l'eau sont relativement lents (plus lents que les nageurs) mais cela importe peu, car le véritable avantage est de pouvoir s'exercer sans contraintes articulaires. L'acquisition technique pose peu de problèmes et est à vrai dire assez rudimentaire. Il ne faut pas cinq minutes pour l'acquérir. En revanche, les sollicitations cardiovasculaires peuvent être très intenses. On veillera d’ailleurs à ne pas aller trop loin dans les efforts. Il faut aussi considérer que le cœur monte beaucoup plus difficilement dans les tours lorsqu'on est immergé dans l'eau. Pour une même perception d'effort, la fréquence cardiaque sera abaissée d'environ 10 battements par minute. Il s'agit d'une adaptation naturelle de l'organisme et il faut en tenir compte lorsqu'on s'entraîne avec un cardiofréquencemètre par exemple.

Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Mercredi 29 Décembre 2010 : 15h05
Mis à jour le Vendredi 07 Janvier 2011 : 15h08
PUB
PUB
A lire aussi
Course à pieds ou marche rapide : que choisir pour sa santé ? Publié le 04/03/2016 - 15h41

Selon la Fédération Française d’Athlétisme, 19 % des français pratiquent la course à pieds régulièrement, mais la marche sportive fait elle aussi de plus en plus d’adeptes… Améliorer ses capacités cardiovasculaires, son endurance, diminuer son stress ou perdre du poids… autant de...

Aqua Running, courons dans l'eau !Publié le 31/07/2010 - 00h00

Comme son nom l'indique, l'Aqua Running consiste à courir dans l'eau. Par conséquent, si vous êtes adepte de la course à pied mais que vous adorez aussi vous immerger dans l'eau chaude d'une piscine, à n'en pas douter, vous devriez succomber à ce nouvel aquasport ludique et tonifiant...

Foot : 7 conseils pour prendre le ballon rond du bon côté Publié le 09/06/2004 - 00h00

Le football est le sport le plus populaire au monde : le plus pratiqué bien sûr, mais aussi le plus regardé et le plus médiatisé. Nous en savons bien quelque chose en France avec nos "bleus" !Oui, le foot est un spectacle et ses artistes - même amateurs - doivent se ménager.

TriathlonPublié le 14/05/2002 - 00h00

Le triathlon recrute de plus en plus de pratiquants. Discipline olympique par excellence, complète, il attire de plus en plus de sportifs désireux de varier leurs activités.

Plus d'articles