Cuisson vapeur, poêle, four... Laquelle choisir pour sa santé ?
Sommaire

Zoom sur les avantages et inconvénients de chaque mode de cuisson

  • Cuisson en papillote :

    Avantages

    Bonne préservation des saveurs, des vitamines et des minéraux.

    Les matières grasses et le sel sont facilement et avantageusement remplacés par des épices et des herbes aromatiques.

    Inconvénients

    Aucun.

  • Cuisson à l’eau :

    Avantages

    Bonne préservation des saveurs, de l’hydratation et d’une partie des vitamines et des minéraux.

    Inconvénients

    Déperdition des vitamines et minéraux proportionnelle au temps de cuisson.

    Il faut donc privilégier le « al dente ».

  • Cuisson au four :

    Avantages

    Exacerbation du goût.

    Si la température n’excède pas 120°C, préservation d’une partie des nutriments.

    Inconvénients

    Si la température est de 220°C, ce qui est très fréquent, perte de nutriments et augmentation de la teneur en sucre des aliments.

  • Cuisson à la poêle, cuisson à la plancha :

    Avantages

    Cuisson rapide et préservation des saveurs et d’une partie des nutriments.

    Inconvénients

    Les matières ajoutées peuvent devenir toxiques.

  • Cuisson mijotée :

    Avantages

    Très savoureuse pour les plats de viande.

    Inconvénients

    Déperdition des vitamines proportionnelle au temps de cuisson.

    Les minéraux sont conservés.

    Augmentation de la teneur en sucre.

  • Cuisson au gril l :

    Avantages

    Saveur unique.

    Ne nécessite pas d’ajout de matières grasses.

    Inconvénients

    Cuisson très agressive avec formation d’hydrocarbures toxiques.

  • Cuisson au micro-ondes :

    Avantages

    Facile et rapide pour réchauffer.

    Inconvénients

    Destruction des vitamines et des minéraux.

    Les récipients en plastique sont à éviter.

  • Cuisson en friture :

    Avantages

    Unique mode de cuisson pour certaines préparations (beignets, nems…).

    Inconvénients

    Les graisses deviennent toxiques à haute température.

Bien choisir ses ustensiles et récipients...

  • Les récipients et autres ustensiles ont aussi une importance.

    Privilégiez la terre, le verre et la céramique.

  • Évitez l’aluminium.

    Utilisez du papier sulfurisé pour vos papillotes ou en support de cuisson au four.

  • Évitez de cuire ou de réchauffer dans du plastique.

    N’utilisez pas de récipients en plastique dans votre micro-ondes, transvaser les plats surgelés présentés en barquette.

Quelle poêle choisir ?

Une poêle en Téflon sans PFOA (acide perfluorooctanoïque, un composé perfluoré à risque d’effet cancérogène), une poêle à revêtement antiadhésif en céramique (à base de silice), à revêtement garanti sans métaux lourds ou en fonte mais non émaillée.

Et pourquoi faut-il jeter ses vieilles poêles endommagées ?

Parce que si le revêtement sous la couche antiadhésive est en aluminium, les aliments se retrouvent directement au contact de ce matériau toxique.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Virginie Parée, « L’alimentation santé, en pratique », Éditions Mosaïque-santé.
Sur le même sujet