Le coût de l’alcoolisme pour l’hôpital : un gouffre financier !

580 000 hospitalisations en court séjour liées à l'alcool ont été recensées en 2012 tandis que le coût de l'ensemble des séjours hospitaliers liés à cette addiction est estimé à 2,64 milliards d'euros, selon une étude de l'Institut de veille sanitaire (InVS) parue ce mardi. Soit à 3,6 % de l'ensemble des dépenses hospitalières.

Publicité

Une des premières causes d’hospitalisation en France

L'alcool est et reste l'une des toutes premières cause d'hospitalisation en France, selon une étude publiée mardi par l’InVS dans son Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH). En 2012 en effet, l'alcool a induit plus de 580 000 hospitalisations (+11,3 % par rapport à 2006) dites de courts séjours (MCO médecine-chirurgie-obstétrique).

Publicité
Publicité

En psychiatrie, plus de 2,7 millions de journées sont liées à une consommation d’alcool – des journées qui représentent 10,4 % du total des journées dans les services psychiatriques.

En soins de suite et de réadaptation (SSR), 2 millions de journées sont identifiées, soit 5,6 % de l’ensemble des journées en SSR de cette année.

Et, selon les auteurs de l’étude, les chiffres seraient sous-estimés. Qu’on se rappelle que « Les cancers (gorge, foie, oesophage, etc.) sont la première cause de mortalité due à l'alcool (15 000 décès par an) », indiquent-ils. Or, nombre d'hospitalisations pour cancers liés à l'alcool n'apparaissent pas toujours bien dans les statistiques.

Guérir, mais aussi prévenir et former les professionnels

Si l’augmentation de 6 % des séjours à l’hôpital liée à cette addiction fait apparaître « une meilleure reconnaissance dans les hôpitaux de l’alcoolo-dépendance », cette reconnaissance reste encore « très insuffisante pour en diminuer les complications ».

Or il y a cinq fois plus de patients hospitalisés pour des complications que pour la seule dépendance à l’alcool. D’où l’importance rappelée de la prévention et de la formation des professionnels en alcoologie.

Les auteurs concluent leur étude par une invitation. Selon eux, il faut « pousser les hôpitaux à prendre le problème à bras le corps ».

Mots-clés : Alcool, Alcoolisme, Sante
Publié par Hopital.fr le Lundi 13 Juillet 2015 : 14h48
Mis à jour le Jeudi 16 Juillet 2015 : 10h03
Source : Hopital.fr - See more at: http://www.hopital.fr/Actualites/Alcool-la-facture-est-lourde-pour-l-hopital#sthash.aNxp62lj.dpuf
PUB
PUB