Course à pied : la gymnastique des coureurs

Vous avez l'habitude de courir ? Efforcez-vous alors d'introduire quelques exercices de gymnastique en marge des entraînements pour diminuer le risque de blessures.

Publicité

Pourquoi faire de la gymnastique quand on fait de la course à pied ?

Dans les pays riches, on estime qu'environ une personne sur dix pratique la course à pied de façon plus ou moins régulière. Il s'agit évidemment d'une excellente initiative si l'on tient compte des nombreux effets bénéfiques de cette activité sur l'ensemble de l'organisme. Mais attention aux blessures ! Tendinites, périostites, fractures de fatigue: elles constituent souvent les compagnes de douleurs du coureur à pied. Pour diminuer les risques, pensez donc à glisser quelques séances de gymnastique dans votre programme d'entraînement: des abdos, des pompes, des exercices des flexions, de rotations. Bref, tout ce qui favorise le renforcement musculaire.

Publicité
Publicité

On court aussi avec les bras

La gymnastique comporte de nombreux avantages pour le coureur à pied. Elle permet notamment de rigidifier le corps et de limiter de ce fait les déformations qu'il subit à chaque poussée sur le sol. Le problème se pose essentiellement au niveau du bassin. Quand nous courons, à chaque fois que nous posons le pied sur le sol, notre bassin bouge dans les trois plans de l'espace et on perdrait facilement son équilibre si les épaules et les bras n'étaient là pour compenser les déviations. On comprend par là que les muscles du haut du corps participent à leur manière au maintien de l'intégrité physique pendant la course à pied. Il ne faut pas oublier de les renforcer. Pas plus que les muscles profonds chargés de maintenir l'alignement des structures osseuses entre le haut et le bas du corps et de verrouiller le bassin.

 
Publié par Gilles Goetghebuer, journaliste santé le Vendredi 11 Février 2011 : 15h17
Mis à jour le Lundi 14 Février 2011 : 17h06