Contre les apnées du sommeil, un stimulateur implantable

© Istock

L'agence américaine des médicaments (FDA) vient d’autoriser la mise sur le marché d’un dispositif implantable dans le cadre du traitement du syndrome d’apnées du sommeil.

Cette sorte de pacemaker pourrait remplacer les traitements actuels.

PUB

Le traitement des apnées du sommeil est contraignant

Le syndrome d’apnées du sommeil est une affection très fréquente qui concerne 2 à 4 % de la population adulte. Il se caractérise par de multiples arrêts respiratoires entrecoupés par une reprise bruyante de la respiration souvent à l’origine d’un ronflement. Ces pauses respiratoires de plusieurs secondes (bruyantes et inquiétantes pour le conjoint), altèrent le sommeil et sont à l’origine d’une somnolence diurne excessive qui perturbe la qualité de vie et augmente le risque d’accidents (domestiques, professionnels, au volant). Mais le syndrome d’apnées du sommeil augmente aussi le risque de maladies cardiovasculaires. Ces conséquences imposent la mise en place d’un traitement. Le traitement de première intention repose sur la pression positive continue qui impose de porter un masque la nuit, masque qui, relié à un compresseur, insuffle de l’air afin de maintenir les voies aériennes supérieures ouvertes. Ce traitement étant contraignant, certains patients peuvent recourir à une orthèse, sorte de protège-dents qui permet une avancée mandibulaire, facilitant ainsi le passage de l’air.

PUB
PUB

Un nouveau traitement disponible outre-Atlantique

Aux États-Unis, des patients vont pouvoir utiliser un 3e type de traitement : un implant, sorte de pacemaker qui stimule électriquement le nerf hypoglosse, le nerf moteur de la langue. Cette dernière est projetée vers l’avant, laissant davantage d'espace à la circulation de l'air. Cet implant mis au point par Inspire Medical Systems, basé à Minneapolis, et qui vient d’être autorisé par l'Agence américaine des médicaments (FDA), se place sous la peau en haut de la poitrine. Le patient l’active via une télécommande, le soir au coucher et l’éteint le matin à son réveil.

Selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine, ce dispositif implantable permettrait de réduire de 68 % les symptômes d'apnées du sommeil.

Si l’usage de cet implant se révèle satisfaisant, il se pourrait qu’il soit aussi un jour disponible en France pour certains patients…

Mots-clés : Apnee du sommeil
Publié par Rédaction E-sante.fr le Vendredi 02 Mai 2014 : 12h15
Mis à jour le Vendredi 02 Mai 2014 : 14h46
Source : ArcInfo.ch, 2 mai 2014, http://www.arcinfo.ch/fr/societe/societe-sante/un-implant-contre-l-apnee-du-sommeil-approuve-aux-etats-unis-579-1289321.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés