Contraception d’urgence : vous avez jusqu’à 5 jours, pensez-y !

© getty

En cas d’oubli de pilule, de rapport sans contraception ou d’accident de préservatif, et au moindre doute, vous avez jusqu’à 5 jours pour agir, pour recourir à la contraception d’urgence et ainsi éviter une grossesse non désirée.

À l’aide de cette première campagne de communication sur la contraception d’urgence, les autorités de santé ciblent principalement les femmes de 18-24 ans.

PUB

Les Français connaissent mal la contraception d’urgence, notamment les délais d’efficacité

Selon le Baromètre santé 2005 de l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes), 40% des Français ne connaissent pas le délai d’efficacité de la contraception d’urgence :

  • 90% d’entre eux citent un délai erroné.
  • 63% d’entre eux pensent qu’il faut y avoir recours dans les 24 heures, croyance probablement liée à l’expression « pilule du lendemain ».

Cette ignorance sur la contraception d’urgence et les délais d’usage explique pourquoi en 2010, chez les femmes âgées de 18 à 24 ans, la dernière grossesse n’était pas planifiée dans 48% des cas, soit près d’une grossesse sur deux !

Autre conséquence, l’IVG (interruption volontaire de grossesse) : 1/3 des IVG sont pratiquées sont réalisés chez les femmes de 18-24 ans.

Que faut-il savoir sur la contraception d’urgence ?

Les femmes disposent en réalité jusqu’à 120 heures selon la méthode utilisée :

PUB
PUB
  • Jusqu’à 3 jours après le rapport non protégé : Les femmes peuvent obtenir directement sans ordonnance un moyen de contraception d’urgence (gratuit et anonyme pour les mineures).
  • Entre 3 et 5 jours après le rapport non protégé : Les femmes peuvent se procurer, uniquement sur prescription médicale, une pilule contraceptive d’urgence.

Autrement dit, jusqu’à 3 jours, rendez-vous directement en pharmacie.

Au-delà et jusqu’à 5 jours, il faut consulter un médecin au préalable.

Ce délai (jusqu’à 3 jours ou jusqu’à 5 jours), explique pourquoi il est préférable de parler de contraception d’urgence et non plus de pilule du lendemain.

Ceci dit, plus on y a recours rapidement, plus l’efficacité de cette contraception d’urgence est importante.

Le stérilet : l’autre contraception d’urgence

Enfin, il faut savoir que la pose d’un stérilet peut aussi faire office de contraception d’urgence.

Là encore, il peut être posé jusqu’à 5 jours après un rapport sexuel à risque, voire jusqu’à 7 jours. Il peut ensuite être ôté à tout moment avec un retour immédiat à une fertilité normale et donc la possibilité de mener une grossesse au moment désiré.

Publié le 20 Juin 2012 | Mis à jour le 21 Juin 2012
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué de presse de l’Inpes, 19 juin 2012.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés