Contraception : pourquoi la méthode Ogino fonctionne si peu

© Istock
Les femmes qui veulent éviter une contraception hormonale peuvent se tourner vers une méthode de contraception naturelle : la méthode Ogino, aussi appelée méthode du calendrier. Quels sont les principes de la méthode Ogino ? Quelles sont les limites de ce mode de contraception féminine ?
PUB

La méthode de contraception naturelle Ogino: le principe

L’idée de la méthode Ogino est d’éviter les rapports sexuels les jours de fertilité, afin d’éviter une grossesse non désirée, et de n’avoir de rapports sexuels que les jours d’infertilité. Comme l’ovulation a lieu le quatorzième jour après le début des règles, la méthode Ogino préconise l’abstinence entre le douzième et le seizième jour après le début des règles.

PUB
PUB

Les limites de la méthode de contraception féminine Ogino

La méthode de contraception féminine Ogino n’est pas adaptée à toutes les femmes. En effet, elle se base sur des calculs statistiques qui supposent que la femme a des cycles réguliers de 28 jours. Or ce n’est pas le cas de toutes les femmes. Par ailleurs, la détermination des jours de fertilité peut prêter à discussion: en effet, d’autres méthodes recommandent de pratiquer l’abstinence sur un créneau plus large, qui va des 7 jours avant l’ovulation jusqu’aux 3 jours suivant l’ovulation. Avec la méthode Ogino, tout risque de grossesse n’est donc pas écarté, l’efficacité de cette méthode n’est que de 70% environ. Cette méthode n’est par conséquent pas adaptée aux femmes jeunes, car très fertiles, pas plus qu’aux femmes proches de la ménopause dont les cycles sont souvent de plus en plus irréguliers.

Publié le 03 Août 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé