Compléments alimentaires : mise en garde de l'ANSES

© Istock

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) met en garde contre les compléments alimentaires renfermant de la p-synéphrine.

Publicité

Même si elle est naturellement présente dans l’écorce d’orange amère, la p-synéphrine n’en est pas moins potentiellement dangereuse :

consommée en excès, elle peut entraîner, entre autres, des problèmes cardiovasculaires et hépatiques graves.

Plusieurs signalements depuis 2009

La p-synéphrine, qui stimule l'organisme comme de l'adrénaline, n'est pas dangereuse en soi. Le problème vient plutôt d’un excès de consommation de p-synéphrine. Or certaines gélules en contiennent jusqu’à 72 mg alors que l’Anses recommande de ne pas dépasser la dose de 20 mg de p-synéphrine par jour !

Publicité
Publicité

Sur 18 signalements reçus par l’Anses suite à la consommation de produits à base de p-synéphrine, 13 cas de lien de cause à effet s’avèrent probables et à chaque fois, un excès de p-synéphrine est en cause.

L’Anses recommande également d’éviter l’association p-synéphrine et caféine ou d’autres excitants, en raison de leurs effets cardiovasculaires qui se potentialisent. La mise en garde porte encore sur les personnes sous traitements cardiaques, les moins de 15 ans, les femmes enceintes qui ne devraient pas recourir à cette substance.

Enfin, il ne faut pas en consommer lors d’une activité physique en raison d’effets potentiels délétères sur la tension artérielle …

Pas de régime amincissant sans contrôle médical

Au-delà du problème de la p-synéphrine elle-même, l’Anses pose la question de la dangerosité de certains régimes amincissants : mal conduits, ils présentent des risques pour la santé avec d’éventuelles conséquences osseuses, rénales, cardiaques, psychologiques, sans compter le risque élevé de reprise de poids.

L’important n’est pas tant de perdre du poids au printemps pour rentrer dans son maillot de bain, que de retrouver une alimentation saine et équilibrée toute l’année !

Publié par Nathalie Szapiro, journaliste santé le Jeudi 15 Mai 2014 : 10h22
Mis à jour le Jeudi 15 Mai 2014 : 10h52
Source : Anses, www.anses.fr/fr/content/compléments-alimentaires-minceurs-à-base-de-p-synéphrine-l’anses-publie-aujourd’hui-ses.
PUB
PUB