Comment parler sexualité à vos enfants ?

© Istock

C'est une question que l'on entend régulièrement qui sous-entend qu'il existe une méthode à suivre. Mais est-ce vraiment la bonne question ? La vraie question ne serait-elle pas plutôt : « Pourquoi parler de sexualité à vosenfants ? »

PUB

Pourquoi parler de sexualité à vos enfants ?

Parler sexualité, tout le monde s'accorde aujourd'hui à affirmer que c'est important. Peut-être, mais pourquoi ? Quel est le but recherché par les parents qui décident de parler sexualité à leursenfants ? Très souvent, ils le savent à peine eux-mêmes et pensent simplement « qu'il le faut ! ». C'est une mission qui leur semble être la leur, en tant que parents.

Ils ont peut-être raison, mais l'essentiel est de savoir pourquoi justement et le savoir pour le dire à ses enfants, quel que soit leur âge.

Quelles sont vos raisons à vous de parler sexualité ? Il peut y en avoir beaucoup !

« Je veux parler de sexualité à mes en fants car personne ne m'en avait jamais parlé et j'ai eu beaucoup de mal avec ça. »

« Je souhaite parler de sexualité à mes enfants pour qu'ils soient heureux en amour, tout simplement. »

PUB
PUB

« Je veux absolument leur donner des explications sur la sexualité pour qu'ils ne se mettent pas en danger de mort avec le sida. »

Toutes ces raisons et bien d'autres en contiennent une, sous-entendue : si les parents veulent parler de sexualité à leurs enfants, c'est parce qu'ils les aiment et souhaitent pour eux le meilleur avenir possible. Cela semble évident et pourtant, c'est essentiel de le leur exprimer. Il faut le leur dire directement, pour que cela soit pour eux une évidence.

Expliquer le pourquoi

Car en leur parlant de sexualité, s'ils ne comprennent pas les motivations sous-jacentes, les enfants ou les jeunes adolescents peuvent avoir le sentiment que l'on cherche à violer leur intimité, intimité qu'il est capital de respecter.

Aussi après avoir parlé des raisons qui vous amènent à parler de sexe avec eux, vous pouvez parler de vos limites à vous. Dire « tu sais, je ne suis peut-être pas doué, et je vais peut-être être complètement à côté de la plaque, mais je fais de mon mieux. »

Vous évitez alors la position de professeur, pour occuper celle d'une personne qui fait de son mieux, à égalité avec eux. C'est une attitude plus respectueuse que celle de Mr ou Mme « je sais tout », qui masque souvent une gêne.

Et puis, n'hésitez jamais à parler, de manière un peu évasive de vos expériences passées. Il ne s'agit pas d'exhiber votre sexualité passée ou présente, mais de vous impliquer personnellement, d'expliquer que vous désirez leur éviter des écueils que vous avez rencontrés. Par exemple : « une amie à moi est devenue séropositive et cela m'a profondément choquée » Ou bien : « J'ai eu de mauvaises expériences sexuelles à ton âge, et je voudrais bien que tu évites ce type de rencontres qui font du mal »

De cette manière, vous mettez beaucoup plus de vous dans l'échange et vous vous sentirez plus proches. Vous serez alors bien mieux écouté et vos paroles auront nettement plus de poids.

Publié le 31 Juillet 2006 | Mis à jour le 18 Août 2011
Auteur(s) : Dr Catherine Solano