Comment bien choisir votre cresson

Publié le 17 Septembre 2013 | Mis à jour le 17 Septembre 2013
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
© Istock

Cresson alénois, cresson de fontaine, cresson des prés sont les trois principales variétés sur les marchés. 

PUB

Le cresson alénois a des feuilles d’un vert clair, plutôt rondes mais un peu allongées et très découpées. Il a une saveur assez piquante, un peu âcre. C’est pourquoi, il sera parfait en coulis pour relever une poêlée de légumes un peu fadasses (genre courgettes), une escalope de veau, un blanc de poulet, un filet de poisson à la vapeur.

Le cresson de fontaine (ou cresson d’eau) est le plus courant, celui que vous trouverez toujours au marché. Ses feuilles sont bien vertes, assez larges et ovales. Sa saveur est plus douce que celle du cresson alénois. Il est excellent en salade, seul ou mélangé avec d’autres produits. Des carottes râpées, par exemple, qu’il va joliment débanaliser.

PUB
PUB

Quant au cresson des prés, aussi appelé cressonnette, il est plus rare. Vous le reconnaîtrez à ses petites feuilles gris vert ou vert sombre. Il pique pas mal. Si vous en trouvez, utilisez-le comme le cresson alénois.

De toutes façons, choisissez une botte de cresson aux tiges bien fermes et aux feuilles bien vertes. S’il y en a qui sont jaunasses ou un peu flétries, c’est que son ramassage remonte à plusieurs jours et qu’il a séjourné trop longtemps dans une chambre froide. Il a donc perdu une partie de ses vitamines.

Si vous achetez du cresson en sachet, prêt à l’emploi, vérifiez la date du conditionnement.

Une botte de cresson se garde au frigo pendant 1 ou 2 jours au maximum. Mieux vaut l’envelopper d’un papier absorbant humide.

Paule

Mots-clés : Cresson, Paule neyrat
Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés