Colite, rectocolite : quand le côlon s'enflamme...

Publié le 20 Avril 2012 par Dr Catherine Solano
Troubles digestifs, colite, rectocolite, les problèmes de côlon sont fréquents et mal connus. Quelle est la différence entre ces différents troubles digestifs ?

Une colite, une rectocolite, c'est quoi ?

La colite est une inflammation ou uneinfection du côlon.

Cette partie du tube digestif se trouve irritée ou infectée, et c'est prouvé par une endoscopie (coloscopie) et par une biopsie, prélèvement de muqueuse analysant les tissus.

Un trouble fonctionnel digestif, à type de ballonnements, gaz, où le côlonn'est pas inflammatoire, ce n'est pas vraiment une colite, même s'il est parfois qualifié du nom de colite spasmodique. C'est un syndrome du côlon irritable.

Une rectocolite est une inflammation ou infection associant colite et rectite, la rectite étant une inflammation ou infection du rectum, partie terminale du côlon.

Colite, rectocolite, quels sont les signes précis ?

Une inflammation du côlon entraîne toujours deux signes :

  • Des douleurs abdominales.
  • Une diarrhée.

D'autres signes sont présents ou non, selon l'origine de la colite :

  • Du sang dans les selles.

  • Un besoin continuel d'aller à la selle (tenesme).

  • Des gaz.

  • Fièvre, frissons, liés à l'inflammation et/ou à l'infection.

  • Déshydratation lorsque la diarrhée est importante (avec soif, étourdissements, sensation de faiblesse, diminution de la quantité d'urine émise, sécheresse de la bouche, des yeux et de la peau).
Source : Société Nationale Française de Gastro Entérologie. (SNFGE). Classement des colites (Françoise Berger, Acta endoscopica).