Chute de cheveux chez les femmes : cinq idées fausses

© Adobe Stock

La chute de cheveux chez les femmes est un peu moins fréquente que chez les hommes, mais elle est beaucoup moins bien connue. En conséquence, les idées fausses sont légion... En voici cinq qu'il est utile de faire disparaître !

PUB

Idée fausse n° 1 : les femmes ne perdent pas leurs cheveux, seuls les hommes deviennent chauves.

C'est, évidemment, complètement faux.

L'alopécie androgénogénétique, autre nom d'une chute des cheveuxprogressive mais que rien n'arrête, touche une femme sur deux après la ménopause.

Et comme pour les hommes, l'alopécie androgénogénétique chez lesfemmes peut pour certaines se déclarer très tôt, même avant trente ans.

C'est important de le dire, parce que psychologiquement la perte des cheveux est parfois très difficile à vivre ; et il est plus facile de faire face au problème si l'on sait que l'on n'est pas seule au monde.

PUB
PUB

Idée fausse n° 2 : les cheveux qui tombent sont ceux de la tonsure et ceux du dessus des tempes.

C'est là le schéma de la chute de cheveux classique... chez les hommes.

Or, chez les femmes, la chute de cheveux est plus diffuse, c'est-à-dire que l'on n'aura pas une zone bien définie où il n'y aura plus decheveux du tout.

En général, c'est tout le dessus du crâne qui est touché, et il y a simplement de moins en moins decheveux au centimètre carré.

C'est pour cela que les femmes se rendent compte qu'elles perdent leurs cheveux de manière indirecte : plus de cheveux sur la brosse à cheveux, une raie qui devient soudain plus large, ou des barrettes qui deviennent trop grandes alors qu'elles avaient du mal à tenir tous les cheveux.

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Vendredi 19 Novembre 2010 : 11h53
Mis à jour le Jeudi 06 Novembre 2014 : 18h20