Chirurgie esthétique : possibilités et risques
Les interventions de chirurgie esthétique les plus fréquentes reposent sur la liposuccion, le lifting, la chirurgie des paupières et l'augmentation de la poitrine. Il faut cependant rappeler que la chirurgie esthétique n'est jamais un acte anodin et que, comme toute chirurgie, elle comporte des risques qu'il convient de bien mesurer avant de se décider...
Sommaire

Chirurgie esthétique : possibilités et risques : Conseils pratiques

  • S'assurer de la qualification du chirurgien. En effet, pour se déclarer spécialiste en chirurgie plastique reconstructrice et esthétique, le praticien doit obtenir une autorisation délivrée par le Conseil de l'Ordre, après un cursus passant par l'internat en chirurgie générale, puis par une spécialisation en chirurgie plastique. Pour savoir si votre médecin bénéficie de cette qualification, vous pouvez le lui demander et/ou contacter le Conseil de l'Ordre Départemental des Médecins ou le site internet du Conseil de l'Ordre des Médecins (www.conseil-national.medecin.fr).
  • Consulter plusieurs chirurgiens. Le recueil de différents avis vous permettra de choisir le médecin avec lequel vous vous sentez le plus en confiance.La Société Françaisedes Chirurgiens Esthétiques Plasticiens (SOFCEP, www.chirurgiens-esthetiques-plasticiens.com) souligne à cet égard l'importance d'une bonne relation préopératoire patient/chirurgien et encourage les patients à "prendre plusieurs avis avant leur décision pour trouver le chirurgien avec qui ils auront le meilleur contact."
  • Se méfier des médecins trop empressés qui vous donnent un rendez-vous très rapide pour une intervention. Il s'agit d'une décision réfléchie que vous devez prendre et le médecin doit vous aider dans cette démarche, en vous laissant le temps dela réflexion. Ilest ainsi vivement conseillé de respecter un délai de réflexion de 15 jours avant de prendre une décision.
  • N'accepter aucune intervention sans devis préalable. Celui-ci a en effet été rendu obligatoire par l'arrêté du 17 octobre 1996 pour toute opération dont le montant est supérieur à 305 euros, et applicable depuis le 1er janvier 1997. Le praticien a de plus l'obligation de fournir un devis au patient avant toute intervention nécessitant une anesthésie. La plupart des interventions en chirurgie esthétique ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale. Néanmoins, certains actes peuvent être pris en charge, notamment dans le domaine de la chirurgie reconstructrice. L'Ordre des Médecins recommande au patient de s'en informer auprès de sa Caisse d'Assurance Maladie et de son médecin traitant.
  • Se méfier des publicités qui abondent dansla presse. Lapublicité est en effet interdite dans le domaine médical et vante donc les prouesses de non-professionnels !

Chirurgie esthétique : possibilités et risques : Quand consulter ?

À qui est destinée la chirurgie esthétique ?

  • Un défaut physique est à l'origine d'une importante souffrance psychologique.
  • Une pathologie est en cause : brûlure, malformation à la naissance (ex : un bec de lièvre), cancer du sein ayant entraîné une mammectomie. Dans ces cas, les actes de chirurgie esthétique peuvent être pris en charge parla Sécurité Sociale.
  • Il s'agit de convenance personnelle : oreilles décollées, peau du ventre distendue après un accouchement, rides du visage...
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Guide: 

Source : Guide familial des maladies publié sous la direction du Dr André H. Dandavino - Copyright Rogers Media, 2001