La chirurgie du dos, en pleine évolution
Sommaire

Chirurgie du dos : une solution miracle ?

Malgré les progrès de la chirurgie du dos, les 100 % de réussite ne sont pas atteints.

Pour exemple, la chirurgie de la hernie discale qui consiste à soulager la sciatique, en levant la compression du nerf par la hernie apporte un soulagement important dans 85 à 95 % des cas. Un autre recours à la chirurgie consiste à souder deux ou plusieurs vertèbres en cas de discopathie, d’instabilité ou devant des déformations. Les arthrodèses soulagent dans 70 % à 80 % des cas.

Près de 20 % des résultats sont donc non satisfaisants, pour un traitement irréversible. Au-delà du soulagement, qui peut être relatif au vu de la douleur éprouvée avant l’opération, toute chirurgie, classique ou nouvelle, peut entraîner des complications, même si elles restent rares. Les principales complications étant les infections, et la proximité de la moelle épinière qui rend certaines opérations susceptibles de complications neurologiques.

Mal de dos : prévention et sensibilisation

Si certaines pathologies du dos peuvent difficilement faire l’objet de prévention (pathologies traumatiques ou tumorales), d’autres en revanche nécessitent juste d’adopter de bons gestes et de bonnes postures au quotidien. «Un grand nombre de problèmes de dos et donc de traitement, voir d’opération, pourraient être évités grâce de bons gestes et à une bonne hygiène de vie», conclut le Professeur Court. Dans de nombreux centres hospitaliers, les services d’orthopédie renseignent et mettent à disposition des supports de prévention.

*Sofcot : Société française de chirurgie orthopédique : www. sofcot.fr

**SFCR : Société Française de Chirurgie Rachidienne : www.scfr.fr

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Côté Santé.