Champignon tricholome équestre : point trop n'en faut !

Ce champignon, aussi appelé « Chevalier », « Bidaou » ou encore « Jaunet », est habituellement considéré comme comestible. Cependant attention, une consommation excessive, en quelques jours, peut se révéler très dangereuse.
PUB

La Direction générale de la santé (DGS) rappelle en effet que ce champignon peut entraîner une rhabdomyolyse aiguë, dont les premiers signes apparaissent 24 à 72 heures après sa consommation : douleurs musculaires, fatigabilité musculaire prédominant au niveau des épaules et des hanches, sueurs et fièvre (les troubles digestifs sont mineurs, voire absents). Depuis 1992, douze cas, dont trois mortels ont été rapportés dans le Sud-Ouest. Ces symptômes associés à une dégustation de tricholomes doivent donc faire l'objet d'une consultation sans délai.

Ainsi, la DGS recommande de ne pas en manger plus d'une fois par semaine, sans dépasser 150 grammes de champignons frais (avant cuisson) par personne, et quelle que soit sa morphologie. En revanche, tout sujet ayant déjà présenté une intoxication à ce champignon doit s'abstenir par la suite, une sensibilité individuelle n'étant pas exclue.

PUB
PUB

Ce champignon jaune-brun porte un chapeau pouvant atteindre 10 centimètres. Ces lames jaune souffre sont serrées et cassantes, sa chair blanc jaunâtre est sans odeur ni saveur particulière. Sans être absent des autres régions de France, il est essentiellement consommé dans le Sud-Ouest.

Plaisirs et précautions

En respectant certaines précautions de bon sens, les champignons de nos sous-bois peuvent constituer de véritables festins. Goût et promesses nutritionnelles sont au rendez-vous.Composés à 90% d'eau, ils n'apportent qu'une quinzaine de calories par 100g, dont la majorité sous forme de protéines, de vitamines et de sels minéraux. L'équivalent de 100g de champignons suffisent aux besoins journaliers en vitamines B1, B2 et B3, bénéfiques au système nerveux et à la peau. En revanche, ils sont pauvres en vitamine C. Ils fournissent une quantité non négligeable de sélénium, un minéral aux propriétés antioxydantes, qui protégent du vieillissement, des maladies cardiovasculaires et de certains cancers digestifs.

Publié le 13 Octobre 2003
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué de la Direction générale de la santé, 3 octobre 2003, www.
Voir + de sources
sante.gouv.fr.