Ces gels lavants intimes mauvais pour votre santé

Les produits cosmétiques que nous utilisons tous les jours contiennent parfois des substances dangereuses pour notre santé. Malgré la zone sensible à laquelle ils sont dédiés les gels de toilette intime ne font pas exception comme le montre le comparatif d’UFC Que Choisir.
Ces gels lavants intimes mauvais pour votre sante

Notre intimité est particulièrement sensible. Certains gestes et surtout certains produits peuvent la mettre à mal. C’est pourquoi il est important de choisir un savon adapté aux besoins de vos parties génitales. Toutefois, les produits vendus dans le commerce cachent parfois des substances potentiellement nocives également comme des allergènes ou des perturbateurs endocriniens.

Hygiène intime : comment choisir son savon intime ?

Les parties génitales ont besoin de maintenir une hydratation importante. Il est ainsi déconseillé de les laver avec un gel douche standard ou du savon de Marseille qui assèchent les muqueuses. 

Par ailleurs, il faut veiller au pH du produit utilisé. C'est-à-dire qu'il doit être proche de celui de la vulve. Sachant que la zone à traiter à un pH légèrement acide, voire alcalin. Il faut privilégier les savons ou gels intimes à pH physiologique  dont les pH varient entre 4,5 à 8,5. Par contre, ce produit s’applique uniquement sur la partie externe de l’appareil génital féminin.

La zone interne (c’est-à-dire le vagin et l’utérus) s'auto-régule naturellement en gardant un pH constamment acide. Pas la peine donc de miser sur les douches vaginales, plébiscitées par nos grand-mères : elles sont inutiles, voire dangereuses. Elles peuvent en effet favoriser l'apparition de mycoses et autres troubles gynécologiques.

Par ailleurs, il est important lors du choix du produit d’hygiène intime de regarder la  composition du produit. Certaines marques ont parfois recours à des composés connus pour être des produits allergisants ou des perturbateurs endocriniens. 

UFC Que Choisir a établi un comparatif - mis à jour régulièrement - qui répertorie les produits en fonction des risques qu’ils représentent. Découvrez les marques pointées du doigt pour leurs ingrédients problématiques pour la santé dans notre diaporama.

SAFORELLE Crème apaisante bardane - Soin intime et corporel

1/5

Selon le coparatif d'UFC Que Choisir, la crème apaisante Barbane de Saforelle présente un risque significatif pour les adultes, femmes enceintes et adolescentes en raison de la présence de propylparaben (un paraben considéré comme un perturbateur endocrinien), de cyclopentasiloxane (propriétés de perturbation endocrinienne) et plusieurs allergènes.

ROGÉ CAVAILLÈS Intime - Soin toilette intime extra-doux

2/5

Le soin toilette intime extra-doux de Rogé Cavaillès est déconseillé pour les femmes enceintes en raison de la présence du Triclosan. "Il a été montré qu’il est perturbateur endocrinien à plus d’un titre : il agirait non seulement sur les hormones œstrogènes, mais aussi sur la fonction thyroïdienne.", explique UFC-Que Choisir. Il présente aussi un risque moyen pour les enfants et les adultes.

LACTACYD Lotion lavante douce pour l'hygiène intime quotidienne

3/5

La composition de la lotion lavante de Lactacyd est épinglée pour la présente de 2 allergènes : la methylisothiazolinone et la methylchloroisothiazolinone.

INTIMA GYN'EXPERT Soin lavant intime

4/5

Le soin lavant intime apaisant et le soin lavant Fraicheur d'Intima Gyn'expert sont épinglés pour la présence de plusieurs allergènes

FEMFRESH Déodorant intime

5/5

Le déodorant intime de Femfresh représente un risque significatif pour ses utilisatrices, car il contient du cyclotetrasiloxane (perturbateur endocrinien) et de nombreux allergènes dont  l'hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Comparatif Substances toxiques dans les cosmétiques, UFC Que Choisir, 11 janvier 2021