Des cellules de peau en spray pour aider la peau à mieux cicatriser

Pulvériser des cellules de peau pour favoriser la cicatrisation d’une plaie réputée difficile, voilà une idée qui paraît toute simple… et qui semble efficace, si l’on en croit les premiers résultats publiés dans la revue «The Lancet».

PUB

Des cellules de peau en spray

Une équipe de chercheurs américains de l’Université de Miami a eu l’idée de prélever des cellules de peau – des kératinocytes et des fibroblastes - sur des prépuces issus de la circoncision de nouveaux-nés et d’en faire une préparation en spray dont l’équipe a le secret.

Pour en vérifier l’efficacité, l’équipe s’est ensuite penchée sur le sort de 228 patients atteints d’ulcères veineux chroniques : des plaies difficiles àcicatriser. En plus du traitement habituel de l’ulcère veineux chronique (bandes ou bas de compression, nettoyage des pansements), les patients ont reçu soit un spray placebo (sans cellules de peau), soit un spray cellulaire.

PUB
PUB

Résultat : 46 % du groupe soigné uniquement par compression a pu cicatriser, contre 70 % du groupe recevant des cellules de peau en spray.

En outre, les patients recevant lespray cellulaire ont cicatrisé plus rapidement que les autres.

La dose la plus efficace a été de 0,5 million de cellules de peau par millilitre, au rythme d’une application toutes les deux semaines.

En pratique, concernant les ulcères

La fréquence de l’ulcère - une plaie de la jambe qui ne cicatrise pas depuis plus d’un mois - augmente avec l’âge : 1 % après 60 ans, 5 % après 80 ans.

Les « ulcères veineux purs », ainsi appelés parce que leur seule origine est la dilatation d’une veine superficielle devenue variqueuse, sont ceux qui ont le meilleur pronostic. À condition d’appliquer une compression importante à la cheville (au moins 30 mm de mercure), ce type d’ulcère finit par guérir.

C’est plus long en revanche pour les ulcères dit « mixtes » (en raison d’une origine veineuse et artérielle) ou des ulcères veineux ayant pour origine une ancienne thrombose (caillot) veineuse profonde. Ce sont sans doute ces derniers qui auraient le plus à gagner des sprays cellulaires de peau, en raison de leur tendance naturelle à récidiver constamment. À suivre…

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 14 Août 2012 : 11h32
Mis à jour le Mardi 14 Août 2012 : 11h47
Source : The Lancet, août 2012 
PUB
PUB

Contenus sponsorisés