Cancer du sein : vers une médecine vraiment personnalisée

Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 26 Janvier 2015 : 08h00

Aujourd’hui, la génétique permet d’analyser les gènes des cellules tumorales, c’est-à-dire du cancer du sein lui-même.

Le but ? Trouver pour chaque cancer le traitement le plus efficace et le mieux supporté.

PUB

Mieux connaître le cancer du sein pour mieux l’éliminer

Il existe aujourd’hui des tests qui visent à identifier des gènes ou des protéines qui vont être importants pour traiter le cancer du sein. Ces tests permettent de mesurer plusieurs choses (pas toujours les mêmes pour tous les tests) : le risque de métastases, l’agressivité du cancer, la présence ou l’absence sur les cellules tumorales de récepteurs qui vont rendre les traitements efficaces, etc. Des résultats de ces tests, les médecins vont déduire l’intérêt d’une chimiothérapie en complément du traitement de base qui consiste à opérer pour retirer la tumeur et éventuellement à effectuer une radiothérapie.

S’ils existent, ces tests ne sont encore pas très répandus. Pour commencer, ils ne sont pas forcément remboursés ; et de plus, leur efficacité n’est pas toujours démontrée.

PUB
PUB

Des tests efficaces… Mais sont-ils utiles ?

Les tests actuellement sur le marché ont une bonne « validité pronostique », c’est-à-dire qu’ils permettent effectivement de prévoir, par exemple, si la tumeur va métastaser ou pas, si elle réagira à tel ou tel traitement, etc.

Malheureusement, il n’est pour l’instant pas possible de savoir s'ils sont utiles cliniquement, c’est-à-dire si les utiliser permet d’améliorer la survie des patientes, ou de rendre leur traitement moins pénible.

Cette interrogation demeure, non pas comme c’est souvent le cas parce que les études existantes ne permettent pas de trancher, mais tout simplement parce qu’elles n’ont pas encore été faites. Plus exactement, les recherches sont en cours, mais les résultats ne sont pas encore disponibles. C'est pourquoi les autorités de santé recommandent que soient mises en place des études pilotes pour évaluer l’intérêt, pour les femmes, d’avoir recours à ces tests...

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publié par Marion Garteiser, journaliste santé le Lundi 26 Janvier 2015 : 08h00
Source : Centre fédéral d’expertise des soins de santé, Rapport 237 Bs.
PUB
PUB
A lire aussi
Cancer du sein : on avance…Publié le 30/09/2011 - 09h37

Les femmes ont 90% de chances de guérir d’un cancer du sein dépisté tôt. De nouveaux traitements voient le jour, de plus en plus ciblés selon chaque cas. Des progrès gigantesques en moins de 10 ans.

Plus d'articles